Voyages de noce avec Monde Authentique – Monde authentique

Voyages de noce avec Monde Authentique

Je viens de vivre un week-end hors du commun : de vendredi à dimanche, nous avons exposé au « salon du mariage » et nous avons passé trois jours avec une race de gens que je n’ai pas l’habitude de fréquenter : les futurs jeunes mariés. (à mon âge, pensez vous…)

Le (la) futur(e) jeune marié(e) – pour plus de simplicité, nous l’appellerons désormais FJM – ressemble à s’y méprendre à un être humain banal (EHB) à quelques exceptions près :

– FJM suinte le bonheur par tous les pores de la peau : il / elle a un sourire accroché d’une oreille à l’autre ; ce sourire est dissimulé par un hâle de bonheur qui rend son regard un peu trouble.
– Alors que l’EHB se déplace indifféremment en couple, en famille, en bande avec ses copains, FJM se déplace presque exclusivement flanqué(e) d’un(e) autre FJM (de sexe opposé). Sans doute pour ne pas le (la) perdre dans la foule, FJM ne lâche pas la main de son (sa) FJM.
– FJM a du temps pour ses vacances (souvent 3 semaines), rêve le plus souvent d’îles de rêve (avec Fidji, Zanzibar, Madagascar, les îles de la Malaisie, les 7107 îles qui composent l’archipel des Philippines et l’île de Pâques… entre autres… on leur a donné le choix) et caresse (outre la main de la / du FJM avec qui il se meut) l’envie de combiner cette île de rêve avec des paysages de grands espaces (là aussi, on avait du répondant : la Nouvelle Zélande ou l’Australie avec Fidji, le Kenya ou la Tanzanie avec Zanzibar, le Chili avec l’île de Pâques etc…)
– FJM n’est pas toujours original : quand Yasmina lui raconte son voyage de noces (à elle…), nombreux sont les FJM qui s’écrient « je veux le même !! ».

Nous avons eu beaucoup de plaisir à conseiller FJM dans ses choix de voyage. On a rempli des pages entières de cahiers avec des demandes de FJM. On a promis aux FJM qui se marieront cet été de leur envoyer un devis avant la fin du mois. (quand on voit le volume de travail qui nous attend, on se demande si nos amoureux(ses) à nous vont supporter qu’on s’occupe plus de FJM que d’eux/elles…)