Bien(re)venue au Costa Rica !

Relativement épargné par la pandémie de la COVID-19 (avec 294 décès pour 28465 cas recensés), le Costa Rica est le premier pays d’Amérique latine à avoir rouvert ses frontières au tourisme le 1er août dernier. A ce jour, seuls les ressortissants de l’Union Européenne, les Britanniques et les Canadiens sont autorisés à voyager au Costa Rica : les premiers touristes sont déjà arrivés !

Une crise sanitaire bien gérée

Dès le 18 mars, les autorités ont pris un ensemble de mesures destinées à lutter contre la propagation du Coronavirus au Costa Rica. Comme dans de nombreux autres pays, la fermeture des frontières et le confinement de la population ont fait partie des solutions adoptées.

Prévue jusqu’au 30 juin, la fermeture des frontières avait même été prolongée par précaution jusqu’au 31 juillet en raison de potentiels clusters.

Initiée début juin, une première phase de déconfinement avait été opérée dans le pays, avec une réouverture des lieux touristiques à 50% de leur capacité d’accueil. Les hôtels, les parcs nationaux, les réserves, les activités type aventure, etc. ont ainsi pu rouvrir, en attendant un retour à la normale prévu début octobre.

 

Des flux de population maîtrisés

La majeure partie des cas de Coronavirus recensés au Costa Rica s’est concentrée dans les quartiers populaires de la Vallée Centrale autour de la capitale San José. Dans le reste du pays, seuls quelques cas isolés ont été détectés. Le confinement, associé à une faible densité de population, a efficacement jugulé la propagation du virus.

Par ailleurs, l’engagement du Costa Rica dans le développement d’un tourisme durable a également joué un rôle important : la lutte contre le tourisme de masse permet de limiter le nombre de personnes qui se déplacent au même moment au même endroit, limitant ainsi les risques de propagation de l’épidémie.

Un cercle vertueux qui inclut les Costariciens eux-mêmes : convaincus du bien-fondé des mesures mises en œuvre, ils s’appliquent à les respecter… et cela paie ! Le Costa Rica a ainsi obtenu ce 10 août le label Safe Travels délivré par le Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme (World Travel and Tourism Council – WTCC) qui assure le respect des mesures sanitaires dans les lieux accueillant les touristes ! (rejoignant notamment l’Indonésie, le Rwanda, la Tanzanie et Zanzibar) 😉

 

Une reprise prudente du tourisme

Certaines compagnies aériennes assurent donc depuis le 1er août des vols en provenance d’Europe, ce qui démontre leur confiance quant à la gestion de la situation sanitaire au Costa Rica.

Un voyage au Costa Rica est évidemment soumis au respect de mesures sanitaires strictes :

  • Présentation d’un test PCR négatif de moins de 48h
  • Formulaire épidémiologique renseigné en ligne sur le site de la Caisse de Sécurité Sociale
  • Souscription d’une assurance voyage qui couvre les frais de quarantaine et les frais médicaux

Mais nous le répétons : voyager au Costa Rica est possible !

Air France programme ainsi une reprise progressive des vols directs entre Paris et San José avec 2 vols par semaine dans chaque sens à partir du 14 octobre, puis 3 vols par semaine à partir du 26 octobre, et 4 vols par semaine à compter du 25 novembre.

Une fois sur place il convient évidemment de respecter les mesures sanitaires en vigueur, d’éviter autant que possible les lieux clos à forte affluence et de privilégier la visite des sites naturels du pays. Ça tombe bien : les grands espaces du Costa Rica sont d’une richesse inestimable et constituent l’une des premières raisons quant au choix de la destination !

 

Il est donc tout à fait possible d’envisager un voyage au Costa Rica dans les prochaines semaines ou les prochains mois : vous pouvez d’ores et déjà contacter Cyrille, notre créateur de voyages sur mesure expert du Costa Rica au 01 71 19 45 17 et composer avec lui votre voyage sur mesure au pays de la Pura Vida !