Les déserts du Nord du Chili



Le Nord du Chili est le théâtre d’un univers étonnant. S’y côtoient vastes déserts, volcans enneigés, paysages lunaires, geysers, lacs des hauts sommets andins, sites fortifiés pré-incas et curiosités géologiques… Du Norte Chico à l’extrême Nord, en passant bien sûr par le désert d’Atacama, les possibilités sont infinies !

Enfin, le Nord du Chili est une base de départ idéale pour une escapade de quelques jours en Bolivie, à la découverte de ses somptueux salars et lagunes.

La découverte du Nord du Chili implique de séjourner et circuler à des altitudes élevées : San Pedro de Atacama culmine à 2400m, les lagunes altiplaniques à 4100m et le lac Chungara (dans le parc national Lauca) à 4570m.
Au niveau météorologique, il est possible de voyager dans le Nord du Chili toute l’année.

Le désert d’Atacama

La région d’Atacama mérite très certainement à elle seule le déplacement pour qui entreprend un voyage au Chili ! Le désert d’Atacama, qui couvre une grande partie du Nord du Chili, est la zone la plus aride de la planète. Il impressionne par le contraste entre l’absence de végétation et les oasis qui surgissent à plus haute altitude. Etonnamment, la faune et la flore vivent harmonieusement dans de cette géographie hostile.

A moins de 2h de route de Calama (l’aéroport le plus proche pour accéder au désert, porte d’entrée pour le nord du Chili), au pied du volcan Licancabur, San Pedro de Atacama, la capitale archéologique du Chili, enchante les voyageurs par son patrimoine historique et culturel. De nombreux attraits touristiques sont accessibles à quelques dizaines de kilomètres de San Pedro de Atacama, ce qui en fait la base idéale d’un voyage dans le Nord du Chili

Le désert d’Atacama est l’un des grands lieux de l’activité touristiques de l’Amérique du Sud. Le village de San Pedro de Atacama est le lieu de retrouvailles de nombreux voyageurs indépendants. Du fait de cette forte fréquentation, on peut dire que San Pedro de Atacama souffre du sur-tourisme toute l’année, à la manière de Cuzco, Iguazú, Siam Rep ou Luang Prabang. L’omniprésence des voyageurs brésiliens lui vaut le surnom de San Paulo de Atacama. C’est entre mi-décembre et fin février que la fréquentation est la plus importante.

Ici plus qu’ailleurs au Chili, le choix de l’hébergement et l’organisation des visites dans la journée est primordial : pour éviter les foules, il convient de séjourner à l’extérieur du village et de voyager à contre-courant. Les créateurs de voyages sur mesure de Monde Authentique, spécialistes de l’organisation de voyages au Chili apportent le meilleur conseil pour un voyage en toute intimité.

Les sites majeurs de la région, à ne pas manquer sont :

  • le village de San Pedro de Atacama et son musée archéologique
  • la Pucará de Quitor (site pré-inca du XIIème siècle), une forteresse de toute beauté
  • la vallée de la Lune (une grande vallée désertique aux immenses dunes de sable)
  • les geysers du Tatio (l’activité géothermique est à son paroxysme au lever du soleil)
  • le salar d’Atacama (immense étendue de sel de plus de 8000 km²)
  • les lagunes altiplaniques de Miscanti et Miñiques aux lacs turquoise dominés par les sommets enneigés
  • la lagune de Chaxa qui abrite d’importantes colonies de flamands roses

Atacama est aussi l’un des sites majeurs pour l’observation des étoiles : la région cumule une très faible pollution lumineuse, une altitude élevée et un taux d’humidité très bas. Grâce à ces paramètres, la visibilité est exceptionnelle. Monde Authentique propose des visites diurnes et nocturnes (dont certaines en français) dans plusieurs observatoires. Les férus d’astronomie comme les curieux profitent de leur étape à San Pedro de Atacama pour observer les étoiles dans un centre d’astronomie. Certains proposent des explications en français.  

Monde Authentique suggère de consacrer 3 à 6 jours à la découverte des environs de San Pedro de Atacama.

Les voyageurs débrouillards et épris de liberté peuvent découvrir Atacama au volant d’un véhicule de location.

Pour une découverte plus approfondie de la région, le recours à un chauffeur-guide est recommandé : les guides peuvent en effet organiser les déplacements et les visites quand les sites sont les moins fréquentés, ce qui sublime l’expérience d’un voyage dans le désert d’Atacama. Plusieurs hôtels haut de gamme proposent une formule tout compris (3 repas, boissons et programme varié d’excursions à choisir parmi un menu varié d’activités et de visites) pour découvrir la région d’Atacama dans les meilleures conditions de confort et d’encadrement.

Le grand Nord

Que ce soit le blanc du désert de sel, l’ocre du désert de sable ou le brun du désert de cailloux, le bleu des lagunes des hauts plateaux et le vert de la rare végétation de l’altiplano, les paysages du Norte Grande méritent que les voyageurs qui disposent de temps s’y attardent.

Pour voyager depuis Calama à l’extrême Nord du Chili, il faut pouvoir consacrer au moins 10 jours à la visite de la région. Dans ce cas, la recommandation des créateurs de voyages de Monde Authentique spécialistes de l’organisation des voyages sur mesure au Chili est de faire une grande boucle en roulant de Calama jusqu’à Arica par la route n°5 (la Panaméricaine, qui relie Buenos Aires à Monterrey au Mexique via Valparaiso, Lima, Quito, Cali et Panama), puis d’aller jusqu’au parc national Lauca à la frontière bolivienne puis de redescendre par la route côtière n°1 jusqu’à Calama.

Cette découverte peut être réalisée au volant d’un véhicule de location ou en faisant appel aux services d’un chauffeur-guide. Compter 2000 à 2500 kilomètres de routes et de pistes. 

Le moment fort d’un voyage dans l’extrême Nord du Chili est la visite du parc national Lauca, dominé par des dizaines de volcans aux cimes enneigées dont le plus connu, l’imposant volcan Parinacota, culmine à 6300m. Au pied de ce volcan se trouve le lac Chungara, le lac non-navigable le plus haut du monde. Le petit village de Parinacota, situé à 4400m, mérite sans hésiter un arrêt, ne serait-ce que pour sa magnifique église recouverte de chaume et les jolies fresques qui l’ornent, vieilles de quatre siècles. Sur la place du village, quelques femmes tiennent des boutiques d’artisanat et vendent des vêtements en laine d’alpaga : pulls, écharpes, gants… Le salar de Surire, au blanc éclatant, situé un peu plus au Sud mérite le détour. Lauca et Surire font partie de Réserve nationale de Las Vicuñas, classée réserve naturelle de la biosphère par l’UNESCO.

Arica, sur la côte, la ville de l’éternel printemps, est réputée pour son port de pêche pittoresque. La ville abrite le musée archéologique San Miguel de Azapa et les plus vieilles momies du monde.

Iquique a une belle architecture. La ville, coincée entre une chaîne montagneuse et l’océan, fut très prospère jusqu’aux années 60 grâce à l’industrie du salpêtre. A 47km d’Iquique, la ville fantôme d’Humberstone, Patrimoine Mondial de l’UNESCO, témoigne du passé florissant de toute la région. Humberstone a été fondée en 1872 près d’un gisement de nitrate.

L’extrême Nord héberge une variété exceptionnelle de paysages : des volcans dont les sommets culminent à plus de 4000 mètres, quelques-uns des lacs les plus hauts du monde et la faune typique de l’altiplano : vigognes, lamas et alpagas que l’on peut observer par centaines.

Les pétroglyphes et géoglyphes

Présents dans toute la partie Nord du Chili, ces gigantesques motifs sont tracés avec des pierres (les pétroglyphes) soit gravés sur les sols ou les versants des collines (les géoglyphes). Ils sont l’une des illustrations de l’art préhistorique. Leur situation (en bord des routes) laisse à penser qu’ils servaient à transmettre des messages aux voyageurs. Leur signification n’a jamais été élucidée àce jour.

Le plus connu et aussi le plus impressionnant est le Géant d’Atacama, qui représente un visage humain de 86 mètres. Il est situé à près de 100km d’Iquique. Humberstone est située à mi-chemin entre Iquique et le Géant d’Atacama.  

El Norte Chico

El Norte Chico, littéralement le petit Nord, est une région contrastée où se côtoient déserts de cactus et riches vallées fertiles, et où s’étendent les vignobles indispensables à la fabrication du célèbre pisco, alcool emblématique du Chili. Mais c’est surtout pour ses cieux exceptionnellement purs que la région est réputée. L’observatoire Cerro Mamalluco a mis en place un programme complet pour les visiteurs, une véritable opportunité pour les astronomes en herbe.

Coincé entre le désert d’Atacama au Nord et la Vallée Centrale au sud, le Norte Chico est encore peu exploré. Il comporte pourtant de nombreux sites fascinants comme le parc national Fray Jorge, classé Réserve de la Biosphère par l’UNESCO, le parc national Tres Cruces où se dresse l’Ojos de Salado, le plus haut sommet du Chili (6893m) ou encore le monument national Valle del Encanto qui constitue l’un des sites archéologiques les plus importants du Chili. Enfin, La Serena avec son petit centre historique et sa jolie plage méritent le détour.

7 BONNES RAISONS DE VOYAGER AVEC MONDE AUTHENTIQUE

LE SUR-MESURE
Pas d'itinéaire pré-établi : un voyage à vos mesures selon vos envies
L'EXPERTISE
Des créateurs de voyages défricheurs et spécialistes de leurs destinations
L'EXPERIENCE
Des créateurs de voyages seniors à la technicité reconnue pour un voyage sans faute
LA DISPONIBILITE
Nos créateurs de voyages prennent le temps de vous comprendre
LA FLEXIBILITE
Des voyages à géométrie variable.
Un seul impératif : au minimum 6 nuits consécutives
LE GOÛT
Le temps de la découverte : des établissements choisis avec soin
LES GARANTIES
Prix ferme à l'inscription, assurance RC pro, garantie des fonds.
Partez l'esprit libre
Inscrivez vous à notre newsletter