Le Bengale, une porte vers une autre Inde…

A l’Est de l’Inde, l’état méconnu du Bengale offre un spectacle saisissant et un contraste surprenant. C’est la promesse d’une autre Inde, avec l’Himalaya à sa tête, les Sundarbans à ses pieds, encadrée des 2 fleuves sacrés que sont le Gange et le Brahmapoutre.

Il faut prendre le temps de découvrir ce Bengale au riche passé colonial de sa capitale Calcutta, cité d’adoption des poètes et des écrivains, de flâner sur le campus de l’université de Tagore à Shantiniketan, de découvrir ses temples uniques aux façades ornées de carreaux de terre cuite… Après s’être imprégné de la culture bengalie, il est temps de partir naviguer dans le labyrinthe de la mangrove des Sundarbans, ou de découvrir les collines himalayennes couvertes de plantations de thé et de partir explorer le Sikkim ou le Bhoutan, ou encore de s’aventurer vers l’Assam.

Que découvrir au Bengale et dans le nord-est de l'Inde ?

Calcutta, ancienne capitale de l’empire des Indes, a été fondée à la fin du XVIIème siècle. L’héritage colonial britannique est partout et la ville a su préserver sa culture et sa riche histoire. Monde Authentique recommande de consacrer au moins 4 à 5 jours à la découverte de cette passionnante cité bengalie, carrefour culturel pour la littérature, la poésie, le cinéma, les religions, la cuisine, l’art, l’architecture, etc.

A quelques kilomètres au nord, se trouvent les anciens comptoirs danois de Serampore, hollandais de Chinsurah, portugais de Bandel et français de Chandernagor, preuves de l’intérêt porté par les puissances européennes à cette extraordinaire province bengalie.

A quelques kilomètres au sud, la plus grande forêt de mangrove au monde, les Sundarbans, classée par l’UNESCO, offre l’un des refuges les plus impénétrables au tigre du Bengale, au cœur du delta du Gange et du Brahmapoutre.

Un moyen insolite de découvrir le Bengale, pays traversé par ces 2 fleuves mythiques avec leurs multiples bras et affluents, est d’embarquer à Calcutta pour une fascinante croisière sur le Gange, qui coule au cœur de l’âme bengalie. Aux cours des escales de cette odyssée au fil de l’eau, son illustre passé se révèle à travers anciens comptoirs, villages et campagnes, anciennes capitales, temples sacrés et bien plus encore. Monde Authentique recommande une croisière de 8 jours en remontant le fleuve sacré, afin d’accéder à ces régions hors des sentiers battus et accessibles principalement par voie d’eau.

Au nord du Bengale, la région de Darjeeling offre un autre visage du Bengale, celui des verdoyantes collines himalayennes couvertes de plantations de thé. Passer une ou deux nuits dans une plantation de thé est une belle expérience pour s’initier à la culture du thé.
C’est aussi la porte d’accès au Sikkim, un ancien royaume himalayen. L’air frais des montagnes balaie ce petit état indien voisin du Népal, du Tibet et du Bhoutan. Ses habitants, charmants et discrets, comptent parmi les plus accueillants en Inde.
Monde Authentique recommande 1 semaine pour une bonne découverte de ces belles contrées, sous la protection du Kangchenjunga, troisième plus haut sommet du monde, entre monastères bouddhistes, villages, rizières en terrasses, collines couvertes de rhododendrons et lacs d’altitude.

Depuis Darjeeling, il est également possible de rejoindre le Bhoutan voisin, le royaume du bonheur paisible blotti dans ses belles montagnes entre le Tibet et l’Inde. Monde Authentique recommande un voyage au Bhoutan d’1 à 2 semaines pour une belle découverte de ce charmant pays, de ses habitants et de sa culture, qui méritent largement de consacrer un voyage à eux seuls !

Au nord-est du Bengale, il est aussi possible de découvrir l’état indien de l’Assam, entre le Tibet et le Bangladesh, en navigant sur le Brahmapoutre, entre les parcs nationaux de Kaziranga, de Nameri et de Manas, refuges des éléphants, des rhinocéros et des tigres. L’Assam, c’est aussi des cultures tribales, des villages avec des artisanats et de beaux tissages traditionnels, l’île de Majuli et ses monastères dédiés au dieu Vishnou, des plantations de thé à perte de vue, où l’on peut aussi séjourner. Monde Authentique recommande une croisière de 7 à 10 jours, un excellent moyen d’accéder à ces contrées reculées et hors des sentiers battus.

Quand voyager dans le Bengale et dans le nord-est de l'Inde ?

La période de novembre à mars est le meilleur moment pour visiter le Bengale et les régions du nord-est de l’Inde. Il s’agit de la saison sèche, qui permet aux voyageurs d’éviter les pluies torrentielles de la mousson d’été.

En automne, plusieurs fêtes spectaculaires célèbrent l’esprit protecteur du Kangchenjunga au Sikkim, dont les splendides crêtes et pics enneigés forment la toile de fond de dizaines de randonnées et de points de vue époustouflants.

L’hiver, quant à lui, est également le meilleur moment pour observer de près les oiseaux migrateurs dans les Sundarbans. Mais les températures minimales peuvent descendre jusqu’à +2° C à Gangtok au Sikkim en décembre, avec un beau ciel azur.

Monde Authentique recommande d’éviter les chaleurs d’avril à juin, sauf à Darjeeling, au Sikkim et au Bhoutan, où il ne fait jamais très chaud, et également d’éviter les fortes pluies de la mousson de juin à septembre.