Les routes mythiques d’Australie

C’est à croire que l’Australie a été inventée pour satisfaire les envies des aventuriers. Le pays possède de nombreux itinéraires routiers et autant de paysages exceptionnels et variés qui ravissent les clients-voyageurs. En voici quelques-uns.

La Great Ocean Road : la route la plus célèbre d’Australie

La Great Ocean Road est une portion de route qui relie les villes de Melbourne et Adelaïde. Cette route emblématique est aussi l’une des plus touristiques d’Australie, qui zigzague sur 253 kilomètres le long de plages balayées par le vent, de villes pittoresques, de gisements d’or historiques, de chaînes de montagnes, de forêts vierges et de parc nationaux.

Au programme : des spots de surf de renommée mondiale tels que Bells Beach, de charmants villages de pêcheurs, les koalas en liberté dans la nature sauvage du parc national Great Otway et les formations calcaires impressionnantes des Douze Apôtres au parc national Port Campbell. Un peu plus loin à l’ouest, entre Warrnambool et Port Fairy, la réserve naturelle Tower Hill est implantée dans le cratère d’un volcan éteint. Ce site d’une grande importance géologique et écologique est le lieu idéal pour observer de nombreux animaux qui y vivent en liberté (kangourous, koalas, émeus, oiseaux de marais) mais aussi découvrir la culture et l’histoire aborigène de ce lieu sacré pour la communauté Gunditjmara.

Comment découvrir la Great Ocean Road ?

  • A son rythme, au volant d’une voiture de location, en faisant étape dans de petits hébergements de charme
  • En circuit organisé depuis Melbourne
  • A pied, dans le cadre de randonnées individuelles ou accompagnées, sur le sentier de la Great Ocean Walk, qui s’étend sur 104 kilomètres. Adaptées aux marcheurs de tous niveaux, il est possible de partir en courtes balades de 2 à 3 heures, ou sur un circuit de randonnée complet de plusieurs jours.

Quelques idées pour agrémenter un voyage le long de la Great Ocean Road :

  • Séjourner dans l’une des 5 chambres du Great Ocean Ecolodge & Conservation Ecology Centre : un lieu plusieurs fois récompensé pour ses caractéristiques écologiques. Depuis l’écolodge, il est possible de s’aventurer dans le bush avec des chercheurs pour participer à la protection d’espèces en danger ou simplement se reposer à l’ombre des eucalyptus tout en observant les koalas perchés au sommet des arbres ;
  • Admirer les formations rocheuses des Douze Apôtres au coucher du soleil ou lors d’un survol en hélicoptère pour un point de vue encore plus impressionnant ;
  • Participer à une visite guidée de la réserve Tower Hill par un guide aborigène ;
  • Se promener sur les ponts suspendus au-dessus de la canopée du parc national du Great Otway (le plus grand et le plus haut parcours de ce type dans le monde). Les plus audacieux peuvent aussi y faire de la tyrolienne ;
  • Combiner les paysages côtiers avec le parc national des Grampians, vaste chaîne de montagnes au nord de la Great Ocean Road et formidable terrain de jeu pour les sportifs : les voyageurs pratiquent la randonnée, l’escalade, découvrent la faune, la flore du bush et des sites de peinture rupestre aborigène.

L’avis des experts de Monde Authentique : prendre le temps d’apprécier les paysages époustouflants et les merveilles naturelles de la Great Ocean Road ! Laisser le vent jouer dans ses cheveux et respirer l’air frais de l’océan tout en suivant les lacets d’une des plus belles routes côtières du monde.

La Gibb River Road : l’aventure en 4x4

Au nord-ouest du pays, les 660 kilomètres de la route non goudronnée reliant Broome et Kununurra offrent l’une des plus grandes aventures en 4×4 d’Australie. Surnommée “The Gibb” par les locaux, la piste débute à Derby, à environ 200 kilomètres de Broome et révèle une nature d’une beauté à couper le souffle au cœur du Kimberley, une région sauvage et isolée.

Au programme : les montagnes en forme de ruches des Bungle Bungles dans le parc national Purnululu inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, l’art rupestre aborigène, les innombrables gorges et piscines naturelles d’eau cristalline, les ranchs isolés, les voies navigables riches d’aventure, l’amphithéâtre naturel de Cathedral Gorge, les chaines de montagnes accidentées, le parc naturel d’El Questro, la mine de diamants d’Argyle, Tunnel Creek.

Comment explorer la région du Kimberley via la Gibb River Road ?

Privilégier la période de mai à octobre, durant la saison sèche

  • A son rythme, au volant d’un 4×4 de location
  • En circuit organisé depuis Broome ou Darwin

Quelques idées permettent de personnaliser son voyage le long de la Gibb River Road, selon ses envies. En voici une sélection :

  • Observer des crocodiles d’eau douce en liberté au parc national de Windjana Gorge ;
  • Plonger dans le monde des rêves avec un guide local de la tribu aborigène Gooniyandi, qui partage avec les clients-voyageurs les contes et légendes des grottes de Mimbi ;
  • Survoler les énormes dômes en forme de ruche de la chaîne des Bungle Bungles en hélicoptère ou en petit avion : une expérience inoubliable !
  • Séjourner à El Questro Homestead, petit lodge de luxe niché en bordure de falaise, sur la propriété d’un ranch toujours en activité, au beau milieu des 400 000 hectares du parc naturel du même nom.Le domaine peut accueillir jusqu’à 18 personnes maximum (9 chambres et suites). De nombreuses activités sont proposées avec ou sans guide spécialisé, comme des randonnées ou promenade dans les gorges, baignade dans les sources thermales, croisière dans les gorges de Chamberlain, pêche au barramundi, promenade à cheval…

L’Explorer’s Way : un voyage au cœur de l’Outback

Cette traversée de l’Australie du Sud au Nord sur plus de 3000 kilomètres constitue l’un des plus beaux parcours routiers du monde. Un voyage tout en contrastes, qui suit la route Stuart Highway du nom du célèbre explorateur John McDouall Stuart. Elle traverse :

  1. Les riches terres agricoles et les vignobles de la région d’Adelaïde,
  2. L’impressionnant amphithéâtre naturel Wilpena Pound dans la chaine des Flinders Ranges,
  3. Cooper Pedy la capitale de l’opale, aux étranges habitations troglodytes,
  4. Le Centre Rouge couleur de rouille (Uluru/Ayers Rock, Kings Canyon, Alice Springs),
  5. les gorges de Katherine dans le parc national Nitmiluk,
  6. La forêt tropicale du parc national Kakadu,
  7. Et se termine à Darwin, la capitale du Territoire du Nord.

Comment découvrir l’Outback via l’Explorer’s Way ?

Il est conseillé de consacrer à cette traversée un minimum de 14 jours. Période idéale : avril à juin ou septembre à octobre (Monde Authentique recommande d’éviter la saison des pluies de novembre à mars).

  • A son rythme, au volant d’une voiture ou d’un camping-car, ou encore d’un 4×4 de location (indispensable pour emprunter la Oodnadatta Track)
  • En circuit organisé depuis Adélaïde ou Darwin
  • En train, à bord du Ghan (2 nuits). Il est possible de couper le trajet en s’arrêtant à Alice Springs pour visiter le Centre Rouge.

Rythmer son voyage le long de l’Explorer’s Way :

  • Dormir dans une éco-villa ou sous une tente de luxe dans les Flinders Ranges ;
  • Apprécier le relief de Wilpena Pound grâce à un survol en petit avion ;
  • Dormir dans une maison troglodyte à Coober Pedy, la capitale mondiale de l’opale ;
  • Découvrir la faune sauvage (kangourous, émeus, wallabies, aigles australiens, reptiles, et de nombreuses espèces d’oiseaux) ;
  • Observer le ciel sans aucune pollution lumineuse à l’observatoire astronomique d’Arkaroola ;
  • Admirer les couleurs chatoyantes d’Uluru au fil de la journée et randonner au sommet des gorges de Kings Canyon ;
  • Visiter les locaux du Royal Flying Doctor (le service des “médecins volants”) à Alice Springs ;
  • Explorer les gorges de Katherine à bord d’un petit bateau de croisière en dégustant un savoureux repas, ou en canoë-kayak pour les plus sportifs, pour profiter des nombreuses cascades, repérer la faune et découvrir des peintures rupestres aborigènes sur les berges. Pour une vue époustouflante du splendide système des gorges, il est aussi possible de survoler la région en hélicoptère !
  • Découvrir la faune et la flore du parc national Kakadu, par les airs ou lors d’une croisière sur les Yellow Waters ;
  • Profiter d’une ou plusieurs étapes dans l’un des lodges d’exception au cœur de l’Outback.

Le Nullarbor : l’immensité australienne, hors des sentiers battus

La Plaine Nullarbor est une vaste région plate d’Australie, qui relie les états d’Australie du sud et d’Australie occidentale et longeant la grande baie australienne. Fascinante plaine sans arbres (d’où son nom tiré du latin Nullus Arbor) et espace de nature semi-aride complètement intact, on y observe l’horizon sur 360° ! Elle se traverse par la route Eyre Highway, longue de 2000 kilomètres (de Ceduna à Norseman). C’est sur cette route que se trouve la plus grande ligne droite d’Australie (la Ninety Mile Straight, longue de 146 kilomètres !) et la plus longue voie ferrée rectiligne au monde (478 kilomètres).

Au programme d’un itinéraire d’Adelaïde à Perth :

  • La péninsule d’Eyre avec des plages isolées et des petits ports de pêche. Il est possible de nager avec des dauphins et lions de mer en liberté, de plonger en cage pour observer les grands requins blancs ;
  • Des dunes de sable ;
  • La stupéfiante beauté du lac de sel Gairdner ;
  • Le bush australien et ses plateaux couverts de buissons aux tons bleus ;
  • Des kangourous, des émeus, des aigles et des dromadaires ;
  • Des réserves naturelles ;
  • De vastes fermes d’élevage de bétail ;
  • Des maisons historiques ;
  • Des falaises majestueuses depuis lesquelles observer des baleines franches australes (de mai à octobre) ;
  • Les immenses plages de sable blanc désertes d’Esperance et le parc national de Cape Le Grand.

Comment découvrir la Plaine Nullarbor ?

  • En train, à bord de l’Indian Pacific qui relie l’océan Pacifique à l’océan Indien (de Sydney à Perth en passant par Adelaïde) : Il est possible de voyager sur toute la ligne (3 nuits) ou uniquement sur la section Adelaïde-Perth (2 nuits)
  • En liberté, au volant d’un camping-car ou d’une voiture, pour les amateurs d’aventure. Il est possible de dormir dans les relais routiers et campings le long de la route. Durée conseillée : 6 jours de route pleins à travers la plaine de Nullarbor, soit environ 15 à 20 jours au total selon l’itinéraire choisi.

Le conseil des spécialistes :  Bien anticiper le danger que représente l’isolement de certaines zones, pour lesquelles l’itinéraire requiert une préparation attentive. En voiture, il faut impérativement faire des réserves d’eau, de nourriture et de carburant (il y a souvent plus de 100 kilomètres entre 2 stations-services). Pour quitter la route, un 4×4 est impératif.