Terres sauvages et tribus ethniques du Nord de la Thaïlande

Dans le nord de la Thaïlande, le relief accidenté culmine jusqu’à 2 600 mètres et alterne entre hauteurs couvertes de forêts de teck, vallées verdoyantes vouées aux rizières et aux vergers, et villages accrochés à flanc de montagne. La région se prête parfaitement aux descentes de rivière et aux randonnées à pied ou à dos d’éléphant.
Bordée par la Birmanie et le Laos, dans les vallées perdues du célèbre triangle d’or, cette région de jungle montagneuse abrite de nombreuses tribus aux costumes colorés. On estime à une population de 500 000 personnes les montagnards du nord et du nord-est, si tant est que l’on puisse recenser ceux qui sont encore nomades ou semi-nomades et pour lesquels les frontières n’ont aucun sens. On trouve en Thaïlande une vingtaine d’ethnies dont les plus importantes sont les Hmongs, les Karens, les Lisus, les Yaos, les Méos et les Akhas. Ces autres visages de la diversité du peuple thaï sont autant de témoignages vivaces de son passé : en raison de leur isolement, ces tribus sont les dépositaires d’une culture restée inchangée depuis des siècles.

Terres sauvages du Nord et tribus ethniques de Thaïlande

La découverte de la région passe obligatoirement par la ville de Chiang Maï à l’atmosphère si différente du reste de la Thaïlande. Le climat y est plus frais et malgré son développement, la ville a su garder son authenticité et son charme. La ville est riche de nombreux temples historiques disséminés entre les canaux et les murs d’enceinte de la ville. Dans sa périphérie, le célèbre temple Doï Suthep, situé sur le sommet d’une colline culminant à 1 000 mètres d’altitude, est devenu un haut lieu de pèlerinage bouddhiste.

Chiang Raï, capitale du triangle d’or que le Mékong forme avec les frontières de la Birmanie et du Laos, est une autre étape majeure de la découverte du nord de la Thaïlande. C’est le point de départ de nombreuses randonnées et descentes en radeau qui permettent de découvrir les montagnes et les villages avoisinants. Le marché est fréquenté par les tribus voisines qui viennent y vendre leur artisanat et produits agricoles. Chiang Raï est aussi le point de départ pour découvrir les bourgades authentiques de Chiang Saen, Mae Salong et Ta Thon situées dans la bande frontalière.

Moins fréquentée par les touristes, la région de Mae Hong Son au nord-ouest de la Thaïlande est une province bordée par la Birmanie. On y ressent une forte influence birmane, visible notamment au travers de l’architecture de ses temples. Protégée par plusieurs montagnes et bénéficiant d’un climat plutôt frais tout au long de l’année, la région est le refuge de nombreuses communautés telles que les Thaï Yai (or Shan), les Karen, Hmong, Lahu, Lua et Lisu. Ces tribus ont marqué la vie de cette région et lui ont apporté une grande richesse culturelle. La région est très appréciée notamment pour ses villages et bourgades où il fait bon vivre, C’est le cas notamment de Pai réputée pour ses nombreuses spécialités culinaires et ses sources d’eau chaudes. Chef-lieu de la province du même nom, la petite ville de Mae Hong Son est entourée de nombreux villages de montagnes et par les lacs de montagne de Pang-Ouang et de Bann Rak-Tai, et sert de point de départ pour découvrir cette région reculée de la Thaïlande où le temps semble parfois s’être arrêté.

Combien de temps consacrer au nord de la Thaïlande et comment l’intégrer dans un itinéraire ?

Les villes de Chiang Maï et Chiang Raï sont desservies en avion depuis Bangkok en à peine une heure de vol. Un séjour dans l’une ou l’autre de ces villes est recommandé, notamment pour des raisons logistiques, soit avant de partir à l’aventure, soit à votre retour avant de continuer votre voyage en Thaïlande.

La durée de ces escapades en pleine nature varie de 3 à 7 jours en fonction de vos attentes en termes d’activités, ou de votre envie d’aller plus loin en dehors de sentiers battus. En effet, les régions les plus reculées permettent de rencontrer des ethnies moins influencées par le développement du pays, et qui ont su préserver leurs coutumes originelles. Lors de votre séjour et pour mieux découvrir les richesses de la région sans oublier de s’amuser, nous vous proposerons treks ou balades à vélo, en radeau, ou à dos d’éléphant.

Monde Authentique propose notamment de séjourner dans des lodges bâtis sur le modèle des habitations familiales traditionnelles en teck, totalement intégrées dans les villages et l’environnement de forêts et de plantations. Il y fait bon se détendre ou emprunter un vélo pour des balades alentour. Les habitants du village peuvent dispenser des massages traditionnels aux herbes, initier à l’artisanat traditionnel, et s’occupent de la préparation des repas. Les enfants du village en costumes traditionnels viennent le soir danser et chanter, et s’improvisent guides dans les ruelles à la découverte de la vie rurale : une aventure humaine au plus près du tourisme équitable.

Nos clients-voyageurs aiment

  • Flâner dans les échoppes des marchés de nuit de Chiang Maï et de Chiang Raï.
  • Vivre auprès des villageois, découvrir leur culture, et partager leurs activités quotidiennes.
  • Partir à l’aventure dans les paysages sauvages d’Asie du sud-est, que ce soit à pied, à vélo, en 4×4, ou même à dos d’éléphant.
  • Admirer la finesse des costumes traditionnels des tribus de montagne.