L’Australie et ses deux barrières de corail

L’une des images fortes de l’Australie est incontestablement la Grande Barrière de Corail, site classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et l’une des rares structures vivantes visibles à l’œil nu depuis l’espace ! L’Australie réserve cependant d’autres surprises : sur la côte Ouest, se trouve Ningaloo Reef, l’autre barrière de corail, moins connue, et tout aussi fascinante.

La grande barrière de corail

Elle s’étire sur plus de 2300km le long de la côte du Queensland, au nord-est de l’Australie et compte plus de 2500 récifs et 900 îles. Il s’agit du plus vaste parc marin au monde. Une extraordinaire diversité d’espèces s’y trouve, dont 400 espèces de coraux, 1500 espèces de poissons et 4000 espèces de mollusques. C’est aussi l’habitat d’espèces menacées d’extinction, comme le dugong et la grande tortue verte. Il est également possible d’y observer des baleines lors de leur migration annuelle (de juin à septembre).

La diversité et la complexité de ses fonds marins font le bonheur des amateurs de plongée sous-marine.
Les fonds s’explorent en bateau à fond transparent ou en submersible, en plongée avec bouteille ou avec masque et tuba, ou depuis la plage d’une île corallienne.

Une excursion d’une journée ou une croisière de 3 à 7 jours est l’occasion d’une passionnante découverte des îles et du récif. Certaines sont axées essentiellement sur la plongée et peuvent ravir jusqu’aux plus passionnés.

Cairns et Port Douglas, au nord du Queensland, sont les principaux points de départ vers la Grande Barrière de Corail. D’autres villes situées le long de la côte du Queensland, telles que Townsville, Mission Beach, Airlie Beach, Gladstone ou encore Bundaberg offrent aussi des départs quotidiens en bateau vers le récif. Il est également possible d’y accéder depuis l’une des îles de la Grande Barrière.

Parmi les activités qui permettent d’agrémenter un voyage dans le nord-est australien, quelques-unes rendent le séjour inoubliable :

  • admirer le récif vu du ciel, grâce à un survol de la barrière ;
  • séjourner sur une luxueuse île corallienne comme Hayman island ou Lizard island, ou une île plus accessible comme Magnetic Island ou Lady Elliott Island ;
  • nager avec les baleines de Minke (en juin-juillet) ;
  • assister à la naissance des tortues marines sur l’île de Heron en février-mars ;
  • longer en voilier les îles de l’archipel des Whitsundays. Avec ses plages de sable blanc isolées, baignées par des eaux turquoise et bordées de palmiers, l’archipel des Whitsunday incarne le paradis tropical par excellence.

Info vérité 1 : Il est important de bien choisir la croisière qui répond aux souhaits de chacun : la plongée bouteille ou la plongée libre, voiliers ou catamarans, débutants ou confirmés. Nos conseillers, fins connaisseurs de l’Australie et experts de la construction de voyages sur-mesure, conseillent les clients-voyageurs en fonction de leurs envies.

Info vérité 2 : d’octobre à début mai, attention à la présence de méduses venimeuses sur la côte nord de la Barrière de Corail. Il est possible de se baigner dans les îles et les récifs au large de la Barrière de Corail sans risque tout au long de l’année.

Ningaloo Reef, la petite barrière de corail

Sur la côte ouest, à 1200km au nord de Perth, se trouve le Ningaloo Reef. Cette réserve sous-marine, elle aussi classée au patrimoine de l’Unesco, s’étend sur près de 300 km et abrite elle aussi une faune et une flore marines d’une incroyable diversité : 200 espèces de corail dur, 50 espèces de corail mou, baleines à bosse (entre juin et novembre), tortues, raies Manta, dugong, dauphins, et quelques 500 espèces de poissons tropicaux.
Chaque année, en mars-avril, on y assiste au spectaculaire frai en masse du corail, quelques jours après la pleine lune. C’est également le seul endroit en Australie où l’on peut nager avec l’inoffensif requin-baleine (d’avril à juin), le plus grand poisson au monde, qui peut mesurer jusqu’à 18 mètres de long !

Contrairement à sa grande sœur qui subit la saison des pluies et l’invasion de méduses entre novembre et mai, le Ningaloo Reef peut se visiter presque toute l’année. Il est également beaucoup plus accessible car le récif corallien se trouve à seulement quelques dizaines de mètres du rivage : il suffit d’un masque, d’un tuba et de quelques longueurs pour rejoindre ces trésors marins. Les eaux peu profondes de la réserve sous-marine de Bundegi Bombies sont idéales pour les débutants en plongée libre ou avec bouteille. Les plus expérimentés apprécient les sorties en bateau à l’entrée du golfe d’Exmouth ou la plongée sur les récifs spectaculaires des îles Muiron.

Accessible au départ d’Exmouth ou de Coral Bay, le Ningaloo Reef se visite aussi en bateau, en kayak ou à bord d’un hydravion. C’est la destination idéale pour les amoureux de la nature et les voyageurs qui souhaitent fuir l’affluence de la côte est !

Sur place, il existe un grand choix d’activités pour découvrir la région sous un angle particulier :

  • nager avec les raies manta et/ou les requins-baleines en famille,
  • admirer le récif vu du ciel, grâce à un survol de Ningaloo Reef et de Shark Bay,
  • partir en 4×4 à la découverte au parc national Cape Range, lui aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, et connu pour les magnifiques contrastes entre ses falaises de calcaire aux couleurs ocres, sa nature sauvage et préservée, ses animaux sauvages, ses eaux claires et ses plages de sable fin.
  • séjourner dans l’une des 16 tentes de luxe de l’éco-lodge de charme Sal Salis, en pleine nature, au milieu des dunes de sable blanc en profitant d’une vue exceptionnelle sur la barrière de corail.

Info vérité : Nos conseillers experts déconseillent toutefois d’y séjourner entre janvier et mars. A cette période, la zone peut être sujette aux cyclones, et la mer est souvent trop agitée pour les sorties en mer.