Le Ratanakiri et le Mondolkiri, aux confins du Cambodge

Longtemps quasi inaccessibles en raison de la longue guerre civile qui sévit jusqu’aux débuts des années 90, les provinces du nord-est et de l’est du Cambodge s’ouvrent au tourisme. Malgré l’amélioration des infrastructures routières, se rendre au Ratanakiri et au Mondolkiri implique toujours des temps de route importants. La visite de ces régions se mérite. En effet, c’est un Cambodge sauvage loin des circuits touristiques et à l’authenticité préservée qui s’adresse aux voyageurs aguerris. Outre ses très beaux paysages et sa nature généreuse, ces 2 provinces offrent également l’occasion de rencontrer plusieurs ethnies Khmer Loeu (khmers des montagnes), aux traditions animistes et aux modes de vie ancestraux.

Le Ratanakiri et le Mondolkiri, aux confins du Cambodge

Un voyage au Ratanakiri ou au Mondolkiri nécessite de faire d’abord étape dans la province de Kratie. Cette très belle région qui borde le Mékong est une halte agréable pour y découvrir notamment quelques belles demeures coloniales (bien qu’un peu décaties), se balader sur les rives arborées du fleuve, mais aussi tenter d’observer l’espèce menacée des dauphins de l’Irrawaddy.
Ensuite, la route conduit les voyageurs en direction de Bang Lung chef-lieu de la province du Ratanakiri, ou de Sen Monorom capitale de la province du Mondolkiri.

Au nord-est du Cambodge, Le Ratanakiri est bordé par le Laos au nord, le Vietnam à l’est et la province cambodgienne du Mondolkiri au sud-est. Sa géographie faite de plaines et plateaux est connue pour ses forêts denses et une abondante faune sauvage avec certains des écosystèmes les plus diversifiés de toute l’Asie du Sud-Est.

A l’est du Cambodge, le Mondolkriri offre un relief plus accidenté avec de superbes paysages de hauts plateaux vallonnés, des forêts tropicales et cascades. La région abrite une faune importante et notamment des espèces en danger telles que l’ours de Malaisie et le tigre.
Pour lutter contre les effets néfastes du développement récent du Cambodge qui modifie les paysages et fait peser de lourdes menaces écologiques, les autorités tentent de promouvoir l’écotourisme et créent des zones protégées. Les amoureux de nature pourront y randonner dans une nature tropicale exubérante, se rafraîchir dans une des nombreuse cascades de la région ou encore se baigner dans un lac de cratère.

Peu peuplées, les provinces du Ratanakiri et du Mondolkiri accueillent une douzaine d’ethnies issues des Khmers Loeu qui vivent groupées en villages. Animistes, ces peuplades pratiquent encore des sacrifices rituels d’animaux et pratiquent des rites funéraires particuliers avec élévation de tombeaux ornés de statues et de totems. Les Khmers Loeu conservent un habitat fait de bois et de bambou sous forme de maisons longues communautaires ou de huttes rondes individuelles souvent sur pilotis.

Comment intégrer le Ratanakiri et le Mondolkiri dans un itinéraire au Cambodge ?

Les provinces du Ratanakiri et du Mondolkiri sont accessibles par la route depuis Phnom Penh. Bien que les infrastructures routières se soient améliorées, les temps de route restent importants avec une nuit d’étape à Kratie à prévoir en cours de route.

L’amélioration du réseau routier cambodgien offre désormais plusieurs options possibles pour intégrer le Ratanakiri ou le Mondolkiri (voire les 2 provinces) dans le cadre d’un voyage sur mesure au Cambodge. Outre l’étape indispensable de Kratie, un programme via Kompong Thom permettra par exemple d’articuler un itinéraire en provenance ou pour rejoindre Siem Reap sans avoir à passer par Phnom Penh.

Le Ratanakiri et le Mondolkiri peuvent également être désormais combinés sans avoir à repasser par Phnom Penh grâce à l’ouverture d’une route goudronnée via Koh Gnek.

Enfin, les voyageurs qui disposent de suffisamment de temps et qui souhaitent combiner un voyage au Cambodge avec un voyage au Laos, apprécieront de faire étape dans le Ratanakiri (avant ou après) le passage frontière de Trapeang Kreal.

Nos clients-voyageurs aiment

  • Les paysages au relief accidenté et luxuriant du Ratanakiri et du Mondolkiri.
  • Les baignades dans les cascades naturelles et dans le lac de cratère.
  • Rencontrer et découvrir les cultures préservées des ethnies Khmer Loeu.
  • Le confort des lodges sélectionnés par Monde Authentique dans le Ratanakiri et le Mondolkiri.