Exposition photos : « Argentine, Chili, Bolivie »

Partie seule avec son appareil photo et son ordinateur en septembre 2011, Olympia Dubischar a posé le pied dans plus de 10 pays durant 8 mois et en a pris plein les yeux.

De la Patagonie aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d’Uyuni en Bolivie et le Machu Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu’aux temples de Bali en longeant toute la côte du Vietnam :

elle a parcouru au total plus de 10 000 km sac au dos, dans les paysages parmi les plus beaux du monde, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture. Témoignages de ces instants, elle rapporte de ce voyage de nombreux textes et photos.

Cette exposition fait un focus sur l’Argentine, le Chili et la Bolivie, trois destinations qui attirent de plus en plus les voyageurs du continent et d’outre atlantique, dont elle montre la beauté des paysages au travers de ses photos.

« J’ai commencé mon voyage à Buenos-Aires, terre de naissance de mes parents. Retrouvant une partie de ma famille, ce séjour a été fort en émotions. J’ai pu découvrir le Buenos-Aires des porteños ; dès le soir de mon arrivée ma tante m’a emmenée avec elle à son cours de tango, c’était une parfaite entrée en la matière…

La destination suivante, Iguazu, a été comme une parenthèse « tropicale » avant de descendre directement en Patagonie et d’entamer la longue remontée de la cordillère des Andes. Depuis El Calafate et son incroyable glacier le Perito Moreno sur le lequel j’ai pu faire un petit trek sur la glace, je suis descendue jusqu’à Puerto Natales (au Chili) pour prendre un ferry et remonter la côte entre les fjords. Cela m’a permis de faire une excursion inoubliable dans leparc national Torres del Païne, où la nature est à l’état brut : l’on y rencontre entre autre des vigognes et toute une faune et flore fascinantes. La vue des glaciers et des icebergs flottants tels de gros glaçons sur les lacs aux eaux bleu laiteux restera gravé dans ma mémoire.

olympia-dubischar-1

Et puis Puerto Montt et son marché aux fruits de mer, de quoi rassasier le plus grand amateur de produits iodés ! VinrentBariloche, et El Bolson, où l’on a l’impression de se retrouver dans des villages suisses, entre chalets de bois et sapins, j’y ai fait un superbe trek en montagne, traversant une forêt digne des contes des frères Grimm.

Après 19 heures de bus finalement très confortable, c’est au pays du vignoble – Mendoza – que j’ai commencé à border les Andes ; avec l’Acongagua en vue (7 000 m), la remontée vers Salta nous fait passer peu à peu de paysages verdoyants aux terres ocres et rougeâtres de la Vallée de la Lune (dont le nom est explicite !) et duparc National de Talampaya. La dernière tranche qu’on appelle « NOA » (Nord-Ouest argentin) mérite que l’on y passe du temps ; les petits villages paisibles à la poussière ocre s’enchaînent, on sent que l’on approche de la Bolivie, les paysages sont fabuleux ; la vision des montagnes arides plissées de toutes les couleurs restent l’un des moments les plus forts de mon voyage.

olympia-dubischar

Une fois la frontière bolivienne passée, c’est le tour du Salar d’Uyuniqui récolte la palme d’or selon moi et semble-t-il tous les voyageurs qui ont pu faire ce voyage… 4 jours d’excursion en 4×4 durant lesquels on culmine à près de 5 000m au-dessus du niveau de la mer, passant de lagunes rouges peuplées de flamands roses aux fumerolles de souffre des volcans, à la Laguna Verde – qui est plutôt bleu fluorescent lorsque le soleil est au zénith – et dans laquelle se reflète le volcan Licancabur, culminant à… 5 400 mètres. Si vous rêvez d’aller sur la lune, consolez-vous en allant à Uyuni, c’est un voyage extraordinaire où l’on a l’impression d’avoir quitté la Terre !

En route vers le Lac Titicaca, j’ai également eu un coup de cœur pour Potosi, ses magnifiques églises baroques et ses mines en exploitation depuis plus de 500 ans que l’on visite en compagnie des mineurs. Enfin, je suis allée me poser quelques jours sur la Isla del Sol, (Lac Titicaca) où l’on ressent une profonde sérénité, renforcée par la pureté du ciel bleu qui fait ressortir les couleurs vives des tissus boliviens. Ce fût un voyage hors normes dominé par la grandeur de la nature et la gentillesse des gens, une aventure unique et inoubliable ! ».

Monde Authentique présente l’exposition photo d’Olympia Dubischar « Argentine, Chili, Bolivie : 50 jours d’émotions le long des Andes » du 1er au 30 avril dans son agence : 1, rue d’Hauteville, 75010 Paris (Bâtiment C, 3ème étage, de 9h30 à 19h du lundi au vendredi, mercredi de 14h à 20h).

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>