Non, ce n’était pas un voyage de noces

En couple depuis quelques mois, je me devais d’emmener ma belle dans l’une de mes destinations préférées pour lui faire vivre le difficile quotidien de mon métier… Sans aucune intention de l’impressionner (quoi que…), je décidais de l’emmener à l’île de Pemba, petit joyau de l’archipel de Zanzibar : nous sommes partis en vacances au Manta Resort et au Fundu Lagoon, les deux plus beaux hôtels de l’île.
Pour travailler avec ces deux hôtels de grand confort depuis plusieurs années, j’étais sûr de mon choix et certain que nous y trouverions tout ce que nous attendions pour des vacances réussies : une plage immaculée, un lagon pour plonger, des bungalows de charme et une ambiance romantique et décontractée.

C’était aussi l’occasion de me rendre enfin à Pemba, petite sœur de la grande île Unguja, et découvrir enfin cette destination que je ne connaissais pas encore malgré mes 4 voyages à Zanzibar. Je n’ai eu besoin que de laisser traîner “par hasard” quelques photos type “carte postale” pour lui donner envie de partir à Pemba pour un voyage de rêve qui allait étrangement ressembler à un magnifique voyage de noces.

Les plus beaux voyages de prestige commencent dés l’aéroport : merci à Qatar Airways de nous avoir accordé une offre spéciale pour goûter à sa classe affaires. Confort des sièges, qualité de la restauration, choix des vins, luxe du terminal “premium” de l’aéroport de Doha… malgré 14 heures de vol, je sentais déjà que je marquais des points pour la combler…

Notre séjour a commencé au Manta Resort, sur la pointe Ras Kigomasha, en lisière de la forêt Ngezi.
Récemment rénové, ce petit hôtel 4* est constitué de chalets en bois disséminés dans un jardin tropical, de chambres supérieures spacieuses orientées vers la mer et de quelques villas privées qui offrent une vue imprenable sur toute la baie. Accueillis comme des VIP, on nous conduisit directement vers l’une de ces villas où l’on ne se lasse pas de contempler le soleil couchant sur l’océan. Ravis de découvrir l’aménagement de notre chambre équipée d’un grand balcon panoramique, nous avons vite pris conscience des conditions de séjour exceptionnelles auxquelles nous allions goûter.
Les installations du resort ne sont pas en reste. Une grande piscine nous permit d’effectuer quelques longueurs quotidiennes (ce qui nous donnait bonne conscience) et nous avons goûté, au restaurant panoramique abrité sous un immense toit de makuti, une gastronomie fine et variée. Nous avons aussi particulièrement apprécié les journées baignées d’un soleil piquant, alanguis sur la grande plage de sable blanc accessible par un petit escalier en bois.

Pour agrémenter notre séjour par quelques activités, nous avions à notre disposition kayaks et équipements de snorkeling à utiliser sans modération dans les eaux limpides du lagon. Une petite balade à pied nous offrit également l’agréable surprise de découvrir le phare Ras Kigomasha et son sympathique gardien qui nous donna la possibilité de gravir ses quelques 300 marches et d’apprécier ainsi la vue panoramique sur toute l’île.
Dommage de ne pas avoir pris le temps de tester le club de plongée intégré à l’hôtel. On m’a vanté pendant tout le séjour les nombreux spots de plongée à proximité mais, pris par le remord de délaisser ma belle, je ne goûtais malheureusement pas aux plaisirs d’une petite escapade sous les eaux poissonneuses du resort.

Un voyage réussi allant toujours crescendo, je réservais le meilleur pour la fin : vivre une expérience exclusive au Fundu Lagoon, l’éco-resort de grand confort et référence incontournable pour les habitués à l’écolo-chic. Nous voilà partis pour une heure de trajet à bord de la voiture climatisée privatisée par le Fundu Lagoon et une traversée de l’île du nord vers le sud. Nous embarquions ensuite sur le bateau de l’hôtel qui nous permit d’atteindre ce lieu enchanteur sur lequel se trouvent perchées les quelques villas disséminées autour d’un petit îlot.

Une expérience au Fundu Lagoon dépasse les imaginations les plus débordantes. On a tous rêvé de vivre une expérience Robinson dans un lieu paradisiaque. Au Fundu Lagoon, les deux nuits passées donnaient vie à nos rêves les plus fous. Bien qu’un peu troublés par l’ambiance très “honeymooners” dans cet endroit plein de charme et d’intimité, nous étions comblés par la perfection de toutes les installations de l’hôtel. Nous avons particulièrement apprécié l’ambiance décontractée et chaleureuse de l’hôtel, inspirée par Sheila et Andrew, les gérants de l’établissement et de Sébastien, l’instructeur du club de plongée. Devant l’enthousiasme dégagé par les descriptions des plongées qu’il encadre, je n’ai pas pu résiter longtemps à l’appel des coraux multicolores qui constituent l’environnement sous-marin de l’hôtel. Je pouvais ne plus avoir de remords : mon amie en a profité pour accompagner en snorkeling une tortue dérivant dans le courant le long de la plage de l’hôtel. Si nous devions nous convaincre de la réussite de ce voyage, il nous suffisait de goûter pour finir à une croisière en boutre traditionnel autour de l’îlot. Nous étions accompagnés de trois couples de voyageurs de noces…