Lombok, la petite perle indonésienne

Il est dit de Lombok qu’elle est la petite sœur de Bali et qu’elle lui ressemble au même âge, il y a 20 ans. Lombok n’a pas encore connu le développement touristique de sa voisine, et c’est souvent pour cela aussi que cette île est tant appréciée.
Ce qui attire les visiteurs à Lombok c’est surtout son côté sauvage : ses longues plages désertes de carte postale et ses montagnes pelées au sud, ses villages reculés et ses rizières sur les pentes du mont Rinjani dans le centre et dans la région de Tetebat, et les atolls des îles Gili face à la côte ouest et leurs riches fonds marins.

Lombok est souvent combinée avec Bali dans les voyages, pour allier culture et plages. Certes, les deux sont complémentaires, mais il serait dommage de n’aller à Lombok que pour le farniente ou la plongée. Cette île a son identité propre et offre une facette encore différente de l’Indonésie. A majorité musulmane, la population locale (les Sasaks) reste attachée aux rites animistes et certains temples balinais témoignent encore d’un passé commun à Bali et à Lombok.

Comment découvrir Lombok ?

Dans le cadre d’un séjour de quelques nuits seulement en fin de voyage en Indonésie, la côte ouest est recommandée. Mais pour découvrir vraiment Lombok, il faut y visiter au moins deux lieux de séjour différents.
Un hébergement au sud permet de découvrir des terres portées par des sols calcaires et une végétation de bush, de belles palmeraies et cocoteraies, et bien sûr de superbes plages désertes sur des kilomètres.

Un séjour sur la côte ouest offre quant à lui des contrastes saisissants.
Tout d’abord, les atolls des îles Gili à quelques kilomètres de la côte pour vivre l’ambiance décontractée d’une petite île. C’est un véritable paradis pour les plongeurs, avec des tombants où se croisent nombre de gros mammifères, mais aussi pour ceux qui pratiquent le snorkeling (masque et tuba), qui pourront admirer des multitudes de coraux et de poissons multicolores.

La côte est offre la possibilité de découvrir la culture et l’histoire de Lombok, avec les alentours de Mataram, l’ancienne capitale royale Cakranegara, le temple hindouiste de Pura Meru, ou encore les sources sacrées du temple de Suranidi.
Au départ de cette côte, prendre la route qui mène au centre de l’île pour découvrir la station climatique de Tetebatu, au milieu de rizières d’un vert éclatant, ou vers le nord pour gravir le massif volcanique du mont Rinjani et admirer des panoramas splendides sur son lac d’altitude et sur les côtes de Lombok.

Comment intégrer Lombok dans un itinéraire en Indonésie ?

Il est possible de consacrer son voyage à Lombok grâce aux vols de Singapore Airlines mais il est difficile de trouver de la place. Le combiné avec Bali s’impose d’autant plus : de nombreux ferrys et speedboats relient les deux îles, de même que les vols quotidiens de la compagnie nationale Garuda Indonesia. Pour rallier d’autres îles de l’archipel, il faudra en revanche passer par Jakarta – ce qui n’est pas très logique. C’est notamment pour cela que les voyages en Indonésie se font de l’ouest vers l’est.

Pour continuer sa découverte de l’Indonésie vers l’est, Lombok est le point de départ pour des croisières vers les îles mystérieuses de la sonde, Sumbawa, Sumba, Flores et bien sûr Komodo avec ses célèbres dragons.

Nos clients-voyageurs aiment

  • Plonger dans les eaux turquoise qui bordent les îles Gili et les côtes de Lombok,
  • Les cocoteraies surplombées de monts pelés de la côte sud,
  • Le contraste entre les rizières luxuriantes et les paysages sauvages sur les pentes du mont Rinjani,
  • La quiétude de la région de Tetebatu et de ses petits villages entourés de rizières et de champs de tabac.