Pleine nature au cœur du Sine Saloum



Le Sine Saloum prend son nom du fleuve Saloum et de son principal affluent, le Sine. Il abritait jadis les royaumes sérères du Sine et du Saloum. Le Delta du Saloum est l’une des régions les plus étonnantes, belles et sauvages du Sénégal, classée Réserve Mondiale de la Biosphère. A la rencontre de la faune sauvage, des populations locales et d’une nature protégée et très riche en biodiversité, cet écosystème unique offre des paysages splendides et singuliers, à découvrir au fil de l’eau et des navigations en pirogue, le moyen de transport traditionnel local.

Palmarin

A Palmarin, la Réserve Naturelle et Communautaire de Palmarin est à découvrir. Créée en 2001 à l’initiative des populations locales, la réserve s’étend sur plus de 10 000 hectares et abrite une grande quantité d’oiseaux, mais aussi des gazelles, des phacochères, des chacals, le loup africain (redécouvert ici il y a peu) et des hyènes tachetées. La Réserve abrite également des sites archéologiques et historiques qui alimentent encore de nombreuses et passionnantes légendes locales .

Les iles du Saloum

Les îles du Saloum ont définitivement un charme unique et une saveur toute particulière à la région. Ici l’on oscille entre terre et mer, et au fil de l’eau se trouvent de vastes forêts, de vastes étendues de palétuviers, où vivent des colonies de moules et d’huîtres. La mangrove, très présente ici, laisse parfois entrevoir des amas artificiels de coquillages fixés à des baobabs centenaires, aussi appelés des amas coquillés, formés et laissés ici par nos ancêtres.

Les îles de Niodiore et Dionewar, facilement accessibles en pirogue, portent la promesse d’une nuit à la belle étoile sous le ciel africain gorgé d’étoiles, une très belle expérience de Robinson. À Mar Lodj, entre arbres centenaires et sérénité, un fromager, un rônier et un caïlcedrat entremêlent leurs troncs depuis un passé lointain. Chacun de ces trois arbres symbolise l’entente entre les trois religions pratiquées sur l’île : l’islam, le christianisme et l’animisme. Chaque religion y est représentée par son lieu de culte, et les habitants de Mar Lodj coulent ici des jours heureux, en toute fraternité.

L’île aux oiseaux est le lieu de prédilection des sternes, mouettes, cormorans et autres oiseaux qui y nichent chaque année, colonisant ainsi totalement l’île, un spectacle fabuleux !
Au cœur de ces îles se cachent également quelques-unes de nos adresses les plus secrètes et exclusives du pays !

Bolongs et forêts

Entre mangroves, bolongs (bras d’eau), forêt d’eucalyptus et vastes étendues de palétuviers à perte de vue, le Saloum jouit d’un écosystème et d’une biodiversité immensément riches. L’embouchure et les îles du Saloum sont classées au patrimoine naturel, notamment le parc faunique et ornithologique du delta du Saloum et plusieurs forêts classées comme la forêt de Fathala. L’accès aux bolongs par la pirogue locale permet une découverte douce et agréable de cet environnement unique où l’eau douce des fleuves et l’eau salée de la mer se marient.

Activités : Balades à pieds, à vélo, à cheval, visite des villages en calèche, navigation en pirogue traditionnelle au cœur du Saloum, kayac, safari en véhicule dans la Réserve de Palmarin, observation des animaux (des centaines d’espèces d’oiseaux, colobes Bai, hyènes, loups africain, chacals, dauphins à bosse, singes verts etc.), artisanat local, farniente.

Quelques étapes insolites

  • La visite la demeure de Diogoye Basile Senghor, père de Léopold Sédar Senghor, à Djilor Djidiack.
  • Le baobab centenaire de Fadial.
  • Mbissel, la première capitale du Royaume du Sine.
  • Le Festival Afrikabok : il tend chaque année son écran gonflable dans le Sine et le Saloum entre le 31 octobre et le 15 novembre (nous consulter pour les dates exactes). Multipliant les escales, la caravane du cinématographe visite la région de Fatick, Foundiougne, Kaolack, s’arrêtant dans les villes et les villages.

Combien de temps y consacrer et comment l’intégrer à son itinéraire au Sénégal ?

La région du Saloum est vaste et étendue, et pour la visiter en entier il faut compter 6 à 7 nuits sur place. Pour rester du côté de Palmarin et des îles du Saloum proche, 3 à 4 nuits sur place suffisent. Palmarin est situé à environ 150 km au Sud de Dakar. Depuis Palmarin il est ensuite possible de continuer le voyage vers Tambacounda pour rejoindre le Parc National du Niokolo Koba, ou bien de remonter sur Saint Louis via Dakar. Un autre accès au Saloum est possible par le bac de Foundiougne puis en continuant vers Sokone et Toubacouta pour arriver directement au sud du parc.

7 BONNES RAISONS DE VOYAGER AVEC MONDE AUTHENTIQUE

LE SUR-MESURE
Pas d'itinéaire pré-établi : un voyage à vos mesures selon vos envies
L'EXPERTISE
Des créateurs de voyages défricheurs et spécialistes de leurs destinations
L'EXPERIENCE
Des créateurs de voyages seniors à la technicité reconnue pour un voyage sans faute
LA DISPONIBILITE
Nos créateurs de voyages prennent le temps de vous comprendre
LA FLEXIBILITE
Des voyages à géométrie variable.
Un seul impératif : au minimum 6 nuits consécutives
LE GOÛT
Le temps de la découverte : des établissements choisis avec soin
LES GARANTIES
Prix ferme à l'inscription, assurance RC pro, garantie des fonds.
Partez l'esprit libre
Inscrivez vous à notre newsletter