Boukhara et Samarcande, les perles de l’Ouzbékistan



Au centre de l’Ouzbékistan, Boukhara et Samarcande dévoilent leurs plus beaux trésors aux voyageurs. La plupart de nos itinéraires sont construits autour de ces deux cités légendaires.

Samarcande et Boukhara, au cœur de la Route de la Soie étaient des étapes importantes des marchands sur les routes entre l’Orient et l’Occident, au carrefour de la Chine, de l’Inde et de la Perse. Les caravanes s’y succédaient sans cesse, chargées de tissus précieux, d’épices et de fruits, attirant les marchands et artisans. Les deux villes ont été à la fois rivales et partenaires. Leurs destins ont été liés au fil des siècles, jusqu’à l’intégration à l’URSS et à l’indépendance de l’Ouzbékistan.

Fondées il y a 2500 ans, les villes de Samarcande et Boukhara ont très tôt attiré la convoitise des États voisins : entre les rois de Perse, puis la Grèce d’Alexandre le Grand, les troupes arabo-islamiques, les Turcs, Gengis Khan puis à nouveau les Perses, les villes changeaient de mains tous les 200 ans environ et chaque civilisation enrichissait les trésors historiques des deux cités.  

Tamerlan a fait de Samarcande la capitale de son empire en 1370. Jusqu’à la fin du siècle, il a fait construire une cité prospère, centre névralgique, économique et culturel de l’Asie centrale. L’organisation de la ville et son architecture sont des chefs-d’œuvre de la créativité culturelle islamique. L’organisation de l’architecture timouride de Samarcande a été copiée dans de nombreuses cités de la Méditerranée et de l’Orient. La ville a ensuite décliné et presque complètement abandonnée au XVIIIè siècle à la suite de plusieurs tremblements de terre.     

Boukhara est une ville essentiellement religieuse, aux medersas, minarets et coupoles omniprésents. Boukhara était le centre de théologie musulmane le plus important. C’est le berceau du soufisme. La ville est l’illustration intacte des villes médiévales de la région. Son centre historique a été très bien conservé puis restauré avec finesse à partir de 1975. Les 140 monuments protégés par l’UNESCO témoignent de la richesse historique et culturelle de cette ville.  

Les créateurs de voyages de Monde Authentique conseillent de consacrer un minimum de 3 jours complets à la visite de Boukhara et 2 jours à celle de Samarcande.   

 

A ne pas manquer à Boukhara

La place royale Poi-Kalian avec ses mosaïques multicolores, le minaret Kalian (XIIème siècle), la mosquée Kalian (XIIème au XVIème siècle) et la madrasa Mir-I-Arab (XVIème siècle),

La mosquée Balo-Khaouz,

Les coupoles marchandes du XVIème siècle,

Tchor-Minor, un ensemble remarquable de quatre minarets, à l’extérieur de la ville,

Le palais des derniers rois de Boukhara sitorai mokhi khossa, “le lieu de rendez-vous de la Lune avec les étoiles”,

Le parc de Samanide : cet espace verdoyant comporte le plus ancien monument de la ville, de style zoroastrien, qui date du IXème siècle.

 

A ne pas manquer à Samarcande

La place royale Reghistan, le cœur de la ville,

La majestueuse mosquée Bibi Khanum est la plus grande mosquée de son temps. Elle a été construite par l’empereur Tamerlan pour sa femme préférée,

Le bazar oriental avec ses immenses étals de piments, d’épices, de fruits, de légumes et de tissus,

L’observatoire d’Oulug Beg, le premier observatoire en Orient. Un immense sextant permettait d’observer le Soleil et la Lune,

La nécropole de Chakhi-Zinda, ensemble de mausolées datant des XIème au XVème siècles, témoignage poignant de l’architecture médiévale.

 

 

 

Intégrer les visites de Samarcande et Boukhara à un itinéraire sur mesure en Ouzbékistan

Au centre du pays, les villes de Samarcande et Boukhara sont des étapes majeures d’un voyage sur mesure en Ouzbékistan. 

Ceux qui traversent le pays d’Ouest en Est atterrissent à Ourgentch (près de Khiva), et après la visite de l’Ouest du pays, empruntent la route jusqu’à Boukhara (5 à 6 heures de route assez monotone) ou choisissent de prendre un vol intérieur (fiable et bon marché) jusqu’à Boukhara. Autour de Boukhara et Samarcande, le recours à un chauffeur est vivement conseillé pour découvrir Chakhrisabz (la ville natale de Tamerlan), Navoï et le lac Aïdarkul. Il y a plus de 4h30 de route entre Samarcande et Tachkent. Le train direct et rapide (moins de 3 heures) entre Samarcande et Tachkent est vivement recommandé, d’autant plus qu’il est bon marché. 

Ceux qui n’ont qu’une semaine à consacrer à leur voyage en Ouzbékistan peuvent décider de faire l’impasse sur l’Ouest du pays. Turkish Airlines et Aeroflot proposent des vols vers l’aéroport de Samarcande depuis plusieurs villes de France avec un seul changement d’appareil à Istanbul ou Moscou. Il est possible d’arriver à Samarcande et de partir de Tachkent ou vice-versa. 

Les créateurs de voyages de Monde Authentique, spécialistes de l’Ouzbékistan connaissent les astuces techniques qui permettent d’optimiser les parcours vers l’Ouzbékistan et à l’intérieur du pays, en variant les modes de transport selon les envies des clients-voyageurs.  

7 BONNES RAISONS DE VOYAGER AVEC MONDE AUTHENTIQUE

LE SUR-MESURE
Pas d'itinéaire pré-établi : un voyage à vos mesures selon vos envies
L'EXPERTISE
Des créateurs de voyages défricheurs et spécialistes de leurs destinations
L'EXPERIENCE
Des créateurs de voyages seniors à la technicité reconnue pour un voyage sans faute
LA DISPONIBILITE
Nos créateurs de voyages prennent le temps de vous comprendre
LA FLEXIBILITE
Des voyages à géométrie variable.
Un seul impératif : au minimum 6 nuits consécutives
LE GOÛT
Le temps de la découverte : des établissements choisis avec soin
LES GARANTIES
Prix ferme à l'inscription, assurance RC pro, garantie des fonds.
Partez l'esprit libre
Inscrivez vous à notre newsletter