Les îles Galápagos

Les Galápagos, archipel paradisiaque situé à 1000 kilomètres des côtes sud-américaines, n’ont plus besoin d’être présentées. Leur simple nom évoque un univers sauvage exceptionnel. Mais bien peu sont ceux qui ont eu la chance d’explorer ces îles volcaniques et d’observer cette flore et cette faune rares, de nager dans ses eaux transparentes et de profiter de ce patrimoine naturel de l’humanité unique au monde. A présent, deux formules sont possibles afin de découvrir ce coin de paradis.

Les formules de voyage

Les croisières

Le meilleur moyen d’explorer les îles Galápagos est incontestablement la croisière qui permet de parcourir l’archipel pour explorer un maximum d’îles et d’observer de nombreux animaux, tels que le fou aux pieds bleus ou encore l’albatros des Galápagos, espèce endémique des îles enchantées. Ces îles étant protégées par l’UNESCO, les différentes croisières respectent scrupuleusement les règles d’environnement exigées pour la conservation de leur écosystème. Celles-ci varient de 4 à 8 jours. Les dates de départ ainsi que les itinéraires sont imposés par les autorités afin de contrôler et réguler le flux des touristes. Il existe plusieurs catégories de bateaux, allant de 8 à 50 cabines, avec un standing différent.

Sur chaque bateau, un guide naturaliste accompagne les clients-voyageurs. Le plus souvent, ce guide est anglophone et/ou hispanophone. Mais quelques rares croisières peuvent proposer les services d’un guide francophone. Matin et après-midi, les sorties se font en général en groupes de 16 personnes maximum, avec chacun son guide naturaliste.

En plus des visites proposées dans le cadre de la croisière, diverses activités sont possibles : balade sur les îles ou en kayak, snorkeling (plongée avec masque et tuba), baignade avec les animaux, etc. A noter que la proportion de cabines individuelles ou triples est assez faible.

Il existe maintenant une nouvelle génération de grands yachts luxueux qui offrent des croisières de 7 nuits minimum dans des conditions de confort exceptionnelles (système innovant de stabilisation, suite très spacieuse avec des matériaux durables, larges fenêtres, grande terrasse privée…) : une expérience authentique et une immersion dans la nature unique des Galapagos !

Une croisière permet deux sorties quotidiennes et l’approche d’îles plus lointaines pour une découverte optimale. Le séjour à bord est en pension complète, donc aucuns frais supplémentaires à prévoir à part les boissons, l’utilisation du Wi-Fi, l’éventuelle location de combinaison de plongée ou de kayak, et les pourboires.

Si une croisière aux Galapagos s’avère d’un coût plus élevé qu’un séjour fixe dans un ou deux hôtels, elle présente également des avantages : ne pas se soucier de l’organisation, le guide naturaliste présentant chaque jour les activités du lendemain, restant très accessible durant tout le séjour à bord pour partager ses connaissances sur la géologie, la biologie, la botanique ou l’histoire des îles.

Exemple de programme :
Une croisière de 4 jours/3 nuits permet de découvrir l’essentiel des îles Galápagos : Visite de la station Charles Darwin, important centre de recherche consacré à l’étude de la faune et la flore de l’archipel mais aussi à la résolution des problèmes environnementaux causés par l’activité humaine ; visite avec un guide naturaliste des îles de San Cristobal, Española, Floreana et Isabela. Chaque île permet de découvrir un lieu singulier : la couronne du diable (formation rocheuse) de l’île Floreana, la baie Gardner sur l’île Española, etc. Au cours de la croisière, possibilité de faire du snorkeling à plusieurs reprises, d’observer de nombreux poissons ou encore nager avec les otaries. Monde Authentique recommande de consacrer un minimum de 4 nuits à cette expérience.

 

La formule « Island Hopping » : séjour en hôtels

Pour un tarif plus abordable, il est possible de prévoir un séjour en hôtels aux Îles Galápagos et de faire des excursions vers les îles voisines à la journée. Possibilité de séjourner sur l’île de Santa Cruz, qui accueille le plus grand nombre d’hôtels (de là partir explorer Bartolome ou Seymour Norte), mais aussi, pour une expérience plus authentique, sur d’autres îles comme San Cristobal (avec ses 3 espèces de fous), Floreana, très tranquille ou Isabela, intéressante notamment pour ses nombreux oiseaux migrateurs, son volcan Sierra Negra, son centre de reproduction des tortues et ses iguanes marins les plus grands de tout l‘archipel ! Isabela, moins peuplée que Santa Cruz retrouve toute sa quiétude en fin d’après-midi, lorsque les croisiéristes sont repartis. Si cette option est plus économique, elle suppose plus de transferts en bateau et empêche malheureusement de visiter certaines îles, trop éloignées pour être accessibles sur une journée.

Les voyageurs qui préfèrent sortir du cadre permanent d’un groupe et d’itinéraires fixes, ou craignent le mal de mer peuvent opter pour ce mode de découverte plus « indépendant ». Cela permet plus de flexibilité sur les excursions à organiser (souvent une seule par jour et du temps libre) et laisse la possibilité de faire des balades à vélo ou sortir dîner sur le port. En général, seuls les petits déjeuners sont inclus.

Comment s’y rendre ?

Plusieurs vols sont disponibles dans la journée, avec deux compagnies : LATAM ou LINEA AEREA DEL ECUADOR. Il est possible de se rendre aux Îles Galápagos depuis Quito ou bien Guayaquil, selon l’itinéraire établi sur le continent. Souvent, la croisière clôt le voyage et lorsque les horaires des vols le permettent on peut enchaîner le retour des Galapagos avec le vol international.

Quand y aller ?

Les Îles Galápagos se visitent toute l’année (température moyenne annuelle : 24°C !) mais il faut distinguer 2 saisons : une saison chaude, de novembre à mai (20 à 30°C) avec quelques averses, et une saison plus froide, de juin à octobre (16 à 24°C) assez sèche.

Les mois les plus chauds sont février et mars. Il n’y a presque pas de vent. C’est la meilleure période pour le snorkeling, car l’eau est à environ 27°C. Les mois les plus « froids » sont septembre et octobre. Mai et juin sont tout à fait agréables, les îles sont vertes, il y a moins de monde.

Quelques tips pour les amateurs d’oiseaux

Les fous à pattes bleues sont présents surtout à la saison sèche, saison à laquelle toutes les espèces marines nidifient (sauf les tortues).
Le majestueux albatros s’absente en janvier pour revenir aux Galapagos en avril.
Les fameux pinsons de Darwin sont plus nombreux à la saison chaude (les raies Manta aussi, et cela coïncide avec la nidification des iguanes, des tortues…).