La Grèce authentique

Toujours à la recherche de coins reculés et d’adresses de charme, les créateurs de voyage de Monde Authentique aiment partager leurs coups de cœur avec leurs clients-voyageurs et les embarquer dans des lieux que les grecs aiment tout particulièrement. Voici un petit tour de leurs zones de prédilection.

Zoom sur Monemvassia

Au Sud-Est du Péloponnèse, en Laconie, Monemvassia et son rocher fortifié méritent de s’y attarder au moins deux nuits en raison de son éloignement (environ 1h30 de la cité byzantine de Mystras). La cité surnommée le « Gibraltar de l’Orient » se découvre à pieds. L’ambiance qui y règne transporte les voyageurs dans un autre temps.

Cet impressionnant rocher surgissant des eaux de la mer Egée a longtemps été convoité par les Byzantins, les Vénitiens et les Ottomans. La forteresse abrite de belles maisons aux toits de tuiles ocres, des églises byzantines (24 !), des manoirs vénitiens, des petites places, des ruelles étroites, des arcades fleuries de bougainvilliers, un minaret qui se visite et abrite la collection archéologique de la ville. Le soir venu, il est agréable de déguster le vin local, le Malvoisie, en admirant un des plus beaux couchers de soleil.

En prenant de la hauteur, on découvre la magnifique église Aghia Sophia surplombant les falaises abruptes de la citadelle. Une visite à ne pas manquer.

Si le budget le permet, séjourner à l’intérieur de la forteresse reste un must pour apprécier le site dans sa globalité. Quelques adresses de style « boutique-hôtel » ayant su garder le patrimoine archéologique local et alliant tout le confort moderne offrent une ambiance très romantique.

Zoom sur le Magne

Au sud du Péloponnèse, à environ 1h30 de Mystras, le Magne est une région de caractère symbolisée par ses tours carrées, et préservée du tourisme de masse. Entre cités antiques, forteresses, grottes (dont Dyros, la plus impressionnante) et villages perchés voire incrustés sur les pentes abruptes du mont Taygète, le Magne ne laisse pas indifférent. Au fil d’un itinéraire au volant dans le Péloponnèse, une étape de 2 ou 3 jours est recommandée pour apprécier la région à sa juste valeur. Pour les voyageurs à la recherche d’un Grèce authentique, ce petit détour est le bienvenu.

Les hébergements sont à l’image de la région : de vieilles bâtisses en pierre sombre, des charpentes en bois, des pièces aux tailles irrégulières, du mobilier ancien allié au confort moderne pour les adresses les plus haut de gamme. Un merveilleux retour aux sources auprès des Maniotes qui restent des habitants à part ayant su préserver leur patrimoine et leur autonomie.

Pour les amoureux de randonnées, de villages de caractère comme ceux de Vatheia ou de Limeni, et d’églises byzantines, le Magne est la région incontournable du Péloponnèse.

Zoom sur les Zagoria

Dans l’arrière-pays de Ioannina, les Zagoria sont un ensemble de 46 villages en pierre et toits de lauze, parsemés au cœur d’une nature insolente entre cimes enneigées, gorges vertigineuses et rivières cristallines. Cette région de la Grèce centrale est très prisée par les grecs et certains Athéniens originaires d’Epire reviennent au « pays » pour jouir d’un quotidien et d’un mode de vie plus doux.

A deux ou en famille, la région des Zagoria est propice aux balades en forêt, notamment dans le parc national de Vikos, qui invite aux baignades (fraîches !) ou au rafting sur des cours d’eau au dégradé de bleu et vert. Dans cette nature exubérante où se cachent encore quelques loups et ours, de nombreux sentiers de randonnées sont foulés par les amoureux de la nature. Pour les voyageurs chanceux de passage au moment de la transhumance (début de l’été ou bien au début de l’automne), il n’est pas rare de croiser les bergers et leur troupeau.

La beauté des Zagoria, c’est aussi les nombreux ponts aux élégantes arches de pierre reliant les versants entre eux, les gorges profondes de Vikos (12km de longueur sur 900m de profondeur), l’insolite forêt de pierre sortie tout droit d’un monde enchanté, la gentillesse et la bienveillance des rares habitants, certains villages étant déserts. Pour apprécier l’ambiance authentique d’un village typiquement grec, il suffit de s’installer à l’ombre des platanes dans les villages d’Aristi ou encore Papingo, et de profiter de l’histoire de la région racontée fièrement par les villageois. A Monodendri, la vue sur le monastère abandonné d’Agia Paraskevi perché au-dessus du fleuve Voïdomatis est subjuguante. Les plus aventureux se rendent même jusqu’au monastère pour profiter de la vue prodigieuse sur les gorges.

Zoom sur le Pelion

Situé en Grèce continentale à environ 4heures de route d’Athènes, la région du Pelion fait face aux îles des Sporades. De nombreux virages sillonnent cette région montagneuse, boisée et étonnante. Les villages sont accrochés au versant des montagnes, les maisons aux airs de chalets de pierre et bois s’intègrent parfaitement au paysage, et depuis les places de nombreux villages la vue sur la vallée et la mer est vertigineuse. C’est le cas pour le charmant village de Makrinitsa, appelé le « balcon du Pelion », où il fait bon prendre un café frappé à l’ombre des platanes.

La région abrite de nombreuses coopératives agricoles, comme à Zagora, le village des pommes, des marrons, des cerises, où les femmes du Pelion confectionnent des sucreries à base de fleurs !

Le week-end, la curiosité locale prend la forme du petit train de Milies, le Mountzouris, une antiquité toujours en fonction permettant de découvrir les forêts et nombreux ponts de la région.

En descendant sur la côte, de magnifiques plages se découvrent. Les plages de Horefto, Mikros ou encore Papa Nero… elles sont petites ou grandes, de galets ou de sable fin, il y en a pour tous les goûts et les envies.