Busuanga, Coron et les îles Calamian

Situé entre les îles de Palawan et de Mindoro, l’archipel des îles Calamian est administrativement relié à l’archipel de Palawan. Monde Authentique distingue pourtant les Calamian et Palawan tant leurs richesses respectives peuvent justifier de consacrer exclusivement son séjour à l’une ou l’autre de ces régions. Les deux régions sont de plus assez éloignées l’une de l’autre et les solutions de transport entre elles très limitées. Moins connu du grand public qu’El Nido, l’archipel des îles Calamian offre également les étonnants paysages de pitons calcaires plongeant dans la mer et des lagons aux eaux translucides. La destination séduit les voyageurs adeptes de littoraux sauvages et de plages désertes, et offre parmi les plus beaux fonds marins des Philippines, donc du monde…

Busuanga

Busuanga est centre économique et la plus grande des îles de l’archipel des Calamian. Les 50000 habitants de l’île se concentrent essentiellement dans Coron town, capitale aux allures de grosse bourgade. Autant dire que l’essentiel de l’île est resté sauvage avec d’étonnants paysages de collines et de moyenne montagnes ainsi que de vastes étendues où paissent çà et là quelques bovins. Peu de solutions d’hébergements sur l’île de Busuanga en dehors de Coron Town. Monde Authentique a toutefois déniché un joli petit hôtel de charme de type maison d’hôtes sur un bout de plage à l’abri des regards. Niché dans une végétation luxuriante bordant une plage privée de 200 mètres de long, ce lieu qui ne ressemble à aucun autre dégage une impression de sérénité à des années lumières du tourisme de masse.

Coron Town dispose de quelques hôtels de charme très sympathiques et sert de point de départ pour découvrir en bateau certaines des îles de l’archipel. C’est le cas notamment pour le joyau de l’archipel : Coron.
Située à 20 minutes de bateau, l’île de Coron offre des paysages surprenants de falaises imposantes de calcaire noir plongeant dans la mer. L’île n’est habitée que par les indigènes Tagbanuas, seuls autorisés à y vivre par les autorités. Il est d’ailleurs interdit aux voyageurs d’accéder à la majeure partie de l’île. Coron cache en son sein des lacs naturels aux couleurs éclatantes et des rivages rocheux surmontés de jungle. Les abords de l’île sont également très réputés pour leurs récifs que l’on peut découvrir avec masque et tuba.

Sangat

Parmi le chapelet d’îles et d’ilots au sud de Busuanga se trouve un véritable bijou appelé Sangat. Sur cette île au relief composé de falaises de calcaire en partie couvertes par la végétation tropicale, se trouve l’un des plus beaux sites naturels où un hôtel puisse rêver de s’installer. Nichée dans une baie bordant la jungle et les falaises, une superbe et unique plage de sable fin accueille de petits bungalows sur pilotis aux parois de bambou et aux toits de palme. Sangat est le choix rêvé pour les amoureux de la mer et de fonds marins. Les fonds marins de la région sont parmi les plus beaux des Philippines avec notamment des épaves de bateaux japonais datant de la seconde guerre mondiale. Même si l’on ne séjourne pas sur le seul et unique hôtel de l’île, Sangat est au programme de la découverte des îles de la région. On navigue à proximité pour y admirer ses reliefs et pour plonger avec masque et tuba sur ses récifs.

Expériences hors des sentiers battus

Dans le cadre de ses voyages sur mesure aux Philippines, Monde Authentique propose aux plus aventureux de partir bivouaquer sur un atoll situé au large de Busuanga. Petit paradis perdu en plein mer, l’îlot accueille quelques rares voyageurs dans des conditions très sommaires mais offre une expérience unique. Au cours du cabotage, découverte des fonds marins des îles de Lusong et de Calumbuyan, mais aussi la découverte de l’île de Culion à la réputation de paradis maudit. Au début du XXème siècle, les colonisateurs américains mettent en place une zone centrale de quarantaine sur l’île de Culion, habitée alors par quelques familles de pêcheurs. Au cours des années qui suivent, Culion va devenir la plus grande colonie de lépreux du monde avec 7000 pensionnaires. Personne à cette époque ne débarque sur l’île de son plein gré. Par décret, tout nouveau cas décelé aux Philippines est envoyé dans la léproserie, au besoin par la force. Il faudra attendre 1964 pour que la loi imposant la quarantaine des lépreux soit abrogée et 1998 pour que l’île retrouve un statut de collectivité locale “normale”.

L’archipel des îles Calamian, enfin, offre quelques solutions de séjour d’exception sur des îles privées avec confort supérieur voire luxueux dans un cadre naturel exceptionnel. Les préférées de Monde Authentique sont les îles de Dimakya au nord de Busuanga et Bulalacao au sud. Outre les plages de sable blanc et toutes les facilités qu’offrent les hébergements de ce standing, les voyageurs sont aux premières loges pour découvrir les fonds marins exceptionnels de l’archipel.