A la découverte du Caillou

C’est au volant d’un véhicule de location que l’on part à la découverte de ce sublime « Caillou » en toute liberté.

Grande Terre, surnommée le Caillou, s’étale sur environ 450km de long et 60km de large, et surprend par la diversité de ses paysages. Sa chaîne montagneuse coupe l’île en deux. De Bourail à Koné, la côte ouest abrite des paysages arides aux tons ocres, roses et oranges ; de grandes plaines aux airs de Far West, avec ses troupeaux d’élevage bovins et ses cultures agricoles ; des régions minières, patrimoine naturel important de la Nouvelle-Calédonie, et un espace côtier spectaculaire, classé au patrimoine de l’Unesco.

Côte est, on change de décor : Battue par les vents et les pluies, la végétation est reine. Sa densité et sa diversité lui donnent l’aspect d’une jungle exubérante. Avec une population largement d’origine mélanésienne, ces terres très authentiques accueillent de nombreuses tribus faisant perdurer le patrimoine kanak.

L’Ouest

En quittant la ville balnéaire de Nouméa, c’est un tout autre décor qui s’offre aux voyageurs. Le Far West Calédonien où la vie des Caldoches (descendants des bagnards européens et algériens) tourne autour du bétail, dans une région surprenante. A Bourail se trouvent de grandes exploitations bovines, des ranchs où se déroulent régulièrement des démonstrations de rodéos, des éleveurs de chevaux coiffés d’un chapeau de cow-boy de l’outback australien… Bienvenue en brousse ! Le village de La Foa, célèbre pour sa Passerelle Marguerite (conçue il y a plus de 100 ans par des disciples de Gustave Eiffel), conserve précieusement de superbes sculptures kanakes. Plus au nord, Koné, le chef-lieu de la Province Nord, est connue pour ses extractions de nickel mais surtout comme point de départ pour survoler en ULM le « cœur de Voh » immortalisé par Yann Arthus-Bertrand. Enfin, à la pointe nord de l’île, face aux îles Bélep, se trouve Poum et ses sublimes plages de sable blanc immaculé.

L’Est

Si lors d’un voyage au volant sur la côte ouest il est parfois difficile d’identifier le côté « île du Pacifique« , l’arrivée sur la côte Est et sa végétation luxuriante rappellent que ce voyage se passe aux antipodes de la France métropolitaine : les montagnes luxuriantes se dressent face au lagon, les fleurs exotiques débordent sur les routes, les chutes d’eau déferlent sur les monts… La traversée en bac sur la rivière de la Ouaïeme reste une expérience hors du commun pour rejoindre le village de Hienghene, célèbre pour sa « Poule couveuse » formée de roche de lindéralique. Plus au sud, Poindimie est accessible par une route sinueuse spectaculaire longeant le lagon et son jardin de corail, classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. C’est l’occasion de rencontrer les tribus et de pratiquer la coutume avant de passer un moment incroyable en compagnie des kanaks.

Le Sud

Pour une découverte complète de Grande Terre, les créateurs de voyage de Monde Authentique recommandent vivement de consacrer deux nuits au Grand Sud. Le sud de la Nouvelle-Calédonie offre un paysage à la fois luxuriant et désertique, dominé par le sol rouge de latérite, comme à Yate. Le territoire abrite une petite oasis au sein du Parc de la Rivière Bleue où le filet bleu-émeraude des rivières et des lacs et l’ombre verte de la végétation réhaussent le rouge de la terre. Endémique à plus de 85%, cette diversité botanique est unique au monde.