L’Ouest américain : un 1er voyage mythique

Synonyme de paysages grandioses et mythiques, l’Ouest américain fait très souvent l’objet d’un premier long voyage aux Etats-Unis. La « région » étant très vaste, les créateurs de voyage de Monde Authentique, experts des Etats-Unis, recommandent un minimum de 15 jours pour une première découverte et de cibler un ou deux Etats précis pour en profiter pleinement. L’itinéraire proposé ici met l’accent sur les parcs nationaux les plus emblématiques de l’Ouest, avec de multiples possibilités d’extension.

Formule de voyage

Un itinéraire individuel au volant d’un véhicule de location reste la meilleure façon de découvrir l’Ouest américain. Les clients-voyageurs découvrent ainsi chaque étape à leur rythme et sans contraintes.
Il est très facile de conduire dans l’Ouest américain ; les routes sont peu nombreuses et un GPS n’est pas nécessaire. Ce sont très souvent de longues lignes droites, peu fréquentées, exception faite de la très haute saison (juillet-août).
Les hébergements sont choisis en fonction des attentes des voyageurs, le plus proche possible des sites visités.

Suggestions d’étapes

Las Vegas : ville festive, Las Vegas constitue une excellente porte d’entrée vers les parcs nationaux de l’Arizona et de l’Utah. Elle réserve bien des surprises à qui prend le temps de la découvrir. Loin du bruit des machines à sous, Las Vegas, c’est surtout et avant tout l’occasion d’assister à un spectacle féérique du Cirque du Soleil, de jouer au golf, de dîner dans un restaurant gastronomique, de survoler le Strip en hélicoptère à la tombée de la nuit, de découvrir le Red Rock Canyon ou la Vallée de Feu.

Grand Canyon : sans doute le plus mythique des parcs nationaux américains. Immense et majestueux, il faut en distinguer les versants ouest, sud et nord. Le versant ouest, éloigné du versant sud de 4 heures de route, est en territoire indien. Le versant nord, moins accessible, ne dispose que de peu d’infrastructures touristiques et s’adresse surtout aux randonneurs chevronnés.
C’est donc le versant sud qui accueille la plus grande majorité des visiteurs. Outre se balader le long du canyon, le survoler en hélicoptère offre une autre perspective intéressante. Assister au lever ou au coucher du soleil sur Grand Canyon est un moment inoubliable.

Lac Powell : à cheval entre l’Utah et l’Arizona, le lac Powell surprend par le contraste de ses eaux turquoise entourées de roches rouges flamboyantes.
Deux sites sont incontournables : Antelope Canyon et Rainbow Bridge. Situé en territoire Navajo, Antelope Canyon se visite exclusivement avec un guide et, en été, il faut réserver plusieurs mois à l’avance en raison de l’affluence accrue. Quant au pont naturel de Rainbow Bridge, il n’est accessible qu’en bateau ; des croisières sont proposées depuis Wahweap Marina. Une autre jolie façon d’explorer le lac dans ses moindres recoins est de louer un bateau à la journée, pour lequel il n’est pas nécessaire d’avoir un permis.

Monument Valley : Ces gigantesques « monuments » de pierre qui se dressent soudainement au milieu du désert de sable rouge, font immédiatement penser au décor des films de John Wayne.
Quand on visite Monument Valley, le temps semble suspendu et l’on retient son souffle lorsque le soleil se couche. Le privilège suprême est de dormir à l’hôtel The View, au cœur même de ce site splendide.

Mesa Verde : le parc national de Mesa Verde se situe à l’extrémité sud-ouest de l’Etat du Colorado, à équidistance de Monument Valley et Moab, soit environ 2 heures de route. Il retrace l’Histoire des indiens Anasazis à travers les ruines incroyablement préservées de leurs anciennes demeures troglodytes. Les sites les plus remarquables sont ceux de Cliff Palace et Balcony House qui ne se visitent qu’avec un guide. Compte tenu de l’affluence en été, il est préférable de réserver longtemps à l’avance.
Près de Mesa Verde, à Durango, une autre « curiosité » consiste à emprunter le vieux train à vapeur, le Durango & Silverton Narrow Gauge Railroad, jusqu’à l’ancienne cité minière de Silverton.

Arches & Canyonlands : ces 2 parcs nationaux majeurs de l’Utah se situent chacun à quelques kilomètres de la petite ville de Moab. Une grosse demi-journée (plus si l’on randonne) est nécessaire pour visiter Arches, le parc des arches naturelles. La plus célèbre d’entre elles est Delicate Arch et fait l’objet d’une petite randonnée d’une heure plus ou moins balisée. Le parc de Canyonlands est gigantesque et grandiose. Il se divise en 3 districts : Island in the sky, the Needles et the Maze. Selon le temps dont on dispose, on ne pourra généralement en faire qu’une petite partie. Bien qu’accessible en voiture de tourisme, le meilleur moyen de prendre toute la mesure du parc est de le visiter en 4×4 avec un guide. Les plus téméraires peuvent ensuite descendre le fleuve Colorado en rafting.
Des bivouacs de plusieurs nuits sont également proposés et permettent une immersion totale dans le parc.

Bryce Canyon : parmi les 5 parcs nationaux de l’Utah, Bryce Canyon est un incontournable absolu. Il est reconnaissable à ses hoodoos, ces drôles d’aiguilles en pierre, creusées par l’érosion. Les nuances de couleurs vont du crème à l’orange le plus intense, d’une beauté fabuleuse. En plein orage ou sous la neige, c’est encore plus saisissant. La route est aménagée tout le long du canyon avec plusieurs points de vue pour en apprécier les meilleurs aspects. Mais c’est en chaussant ses baskets et en descendant tout en bas, que l’on peut le mieux communier avec les hoodoos de Bryce et méditer sur la beauté de la nature qui nous entoure. Des balades à cheval sont également proposées dans la Dixie National Forest.

Zion : le parc national de Zion est mondialement connu et pourtant trop peu considéré par les visiteurs français. A tort. En venant de Bryce Canyon par la Highway 9, la route qui pénètre dans le parc est sublime ; le soleil éclairant intensément le rouge puissant des formations rocheuses. La voiture doit être laissée sur le parking au profit de la navette du parc qui s’arrête à différents endroits stratégiques de la Zion Canyon Scenic Drive. La meilleure manière de découvrir le parc de Zion est à pied. Mieux vaut être bien chaussé pour emprunter les différents sentiers de randonnée. Il existe différents niveaux de difficulté pour tous les publics. Parmi les randonnées les plus populaires, celle de Emerald Pool, des cascades près du Zion Lodge, mais aussi celle des Narrows dans la partie la plus étroite du canyon.

… Si l’on dispose de 3 semaines ou plus, il est possible de poursuivre le voyage en Californie, vers les parcs de la Vallée de la Mort et de Yosemite, ou bien vers le Colorado. Et pourquoi pas se poser quelques jours dans un magnifique resort entouré de cactus dans l’Arizona ou au bord du Pacifique ?

Nos clients-voyageurs aiment

  • Découvrir des sites naturels grandioses et fascinants
  • Se familiariser avec la culture amérindienne
  • Rouler sur la célèbre Route 66, en voiture ou en moto
  • Ponctuer leur séjour d’activités et d’aventures douces