Mysticisme et spiritualité aux sources du Gange

Un voyage le long du Gange ouvre les portes du mysticisme de cette Inde fascinante, à la fois campée sur ses traditions et tournée vers la modernité. Il suit le cours du fleuve sacré, celui qui lave de tous les péchés et permet d’échapper au cycle des renaissances.
Les empires et les royaumes qui se succédèrent, mais aussi les grandes religions (hindouisme, sikhisme, jaïnisme, soufisme, bouddhisme) présentes aujourd’hui dans la pierre et dans les rituels, font partie intégrante des découvertes d’un voyage en Inde du nord.
Au cours d’un voyage dans la vallée du Gange, les voyageurs partagent avec les pèlerins et les sadhous les rites les plus sacrés, qui sont le fondement de l’une des plus anciennes civilisations au monde.

La vallée du Gange

Un voyage dans la vallée du Gange commence à Delhi, la capitale indienne. Riche de son passé moghol et colonial, toutes les grandes religions de l’Inde y sont représentées : hindouisme, sikhisme, jaïnisme, islam, bouddhisme, christianisme… Parfait pour une bonne introduction à ce voyage autour de la spiritualité indienne.

Comme Delhi, Agra est située sur les berges de la Yamuna, un affluent du Gange. Elle a connu son apogée sous le règne des empereurs moghols Akbar le Grand, Jahangir et Shah Jahan, qui ont fait évoluer son architecture. Les sites les plus emblématiques d’Agra sont le fort rouge, qui abrite derrière ses murs massifs une succession de palais raffinés et de pavillons délicats ; et le majestueux Taj Mahal, merveilleux mausolée de marbre blanc érigé par Shah Jahan pour son épouse Mumtaz.

Proche d’Agra, Fatehpur Sikri fut l’éphémère capitale de l’empereur Akbar au XVIème siècle, qu’il abandonna 15 ans plus tard faute d’eau. Elle abrite des palais aux inspirations religieuses diverses, musulmane, hindoue, jaïne et chrétienne. On peut également y découvrir le tombeau du saint homme soufi, Sheikh Salim Chishti, extraordinaire chef d’œuvre de moucharabiehs finement ciselés.

Même si elle n’est pas située dans la vallée du Gange, Amritsar s’avère une étape importante pour qui s’intéresse aux grandes religions. Située au nord-ouest de Delhi et fondée en 1577 par le quatrième gourou sikh, elle abrite le lieu saint du sikhisme, le spectaculaire temple d’or, l’un des sites les plus sereins et exaltants de l’Inde. La même chose ne peut être dite des rues débordantes d’activités qui entourent le temple.
Monde Authentique recommande de visiter le temple au petit matin ou au soleil couchant, quand la lumière caresse ses coupoles dorées, qui se reflètent dans les eaux du bassin sacré.
C’est l’une des portes d’accès vers les collines himalayennes du nord-ouest de l’Inde et Dharamshala, la capitale des tibétains en exil.

Plus au nord, se trouvent les villes saintes de Rishikesh et Haridwar, proches des sources du Gange, où les pèlerins affluent pour rendre hommage aux dieux et se plonger dans les eaux salvatrice du fleuve sacré…
Aux pieds des collines himalayennes, Haridwar est un centre de pèlerinage très animé, où tous les 12 ans est organisée la fête religieuse Kumbha Mela. Chaque soir, des centaines de pèlerins se rassemblent pour la cérémonie de Ganga Arti, au son des cloches et des hymnes psalmodiés depuis des millénaires.
Dans les contreforts de l’Himalaya, Rishikesh est une autre ville sacrée, qui abrite de nombreux ashrams, dont celui du Maharishi Mahesh Yogi, où séjournèrent les Beatles. C’est la capitale mondiale du yoga et de la méditation, mais aussi le point de départ de nombreux parcours de rafting et de randonnées dans les collines himalayennes. Suspendues au-dessus du fleuve sacré, les ruelles étroites et sinueuses de la vieille ville sont bordées de maisons accrochées à flanc de collines et de temples qui s’illuminent à la tombée de la nuit, tandis que les prières s’élèvent vers les dieux.

Au cœur de la vallée, la cité méconnue de Lucknow conte aux clients-voyageurs les légendes et les fastes des derniers nababs du royaume d’Aoudh. Poésie, cuisine délicate, raffinement extrême sont parfaitement décrits dans le film Les Joueurs d’Echecs de Satyajit Ray.

Au cœur de la vallée du Gange, Bénarès ne peut laisser indifférente. La ferveur religieuse qui émane de ses ghats en fait le symbole de la délivrance pour les pèlerins venus se recueillir sur les berges du fleuve sacré, don du seigneur Shiva. C’est la ville sainte entre toutes pour les hindous, qui viennent y incinérer leurs morts, mais aussi livrer au fleuve libérateur leurs offrandes de fleurs, de lumière et d’encens. Intense et émouvant, un séjour à Bénarès ouvre les portes du mysticisme.
A proximité de Bénarès, c’est à Sarnath, haut-lieu du bouddhisme, que l’on peut suivre les pas de Siddhartha Gautama, le Bouddha (l’éveillé).
Un court vol permet de rejoindre les très beaux temples de Khajuraho, situés au Madhya Pradesh.

Comment voyager dans la vallée du Gange ?

La découverte de la vallée du Gange commence par une arrivée en avion à l’aéroport de Delhi. Le voyage s’organise ensuite sous la forme d’un itinéraire par la route et éventuellement en train ou en avion, avec différentes étapes permettant d’accéder aux sites de la région.
Un minimum de 10 à 12 nuits est nécessaire pour une bonne découverte de la vallée du Gange.
Monde Authentique recommande de continuer son périple à travers les collines himalayennes, à la découverte de temples, de vallées et de villages méconnus, vers Dharamshala, Almora ou Manali.

Quand voyager dans la vallée du Gange ?

La meilleure époque pour découvrir la vallée du Gange s’étend de mi-octobre à mi-avril. Les températures peuvent être très basses (entre 0 et 5 degrés la nuit) en décembre et en janvier en Inde du nord. En juillet et en août, fortes chaleurs (parfois plus de 35°) et risques des fortes pluies sporadiques.

Nos clients-voyageurs aiment

  • Une introduction aux grandes religions de l’Inde.
  • L’éternelle beauté du mausolée du Taj Mahal à Agra.
  • La ferveur au tombeau du saint homme soufi de Fatehpur Sikri.
  • La profonde dévotion des pèlerins hindous de Bénarès et Rishikesh.
  • Le merveilleux temple d’or d’Amritsar, le plus saint des lieux pour les sikhs.
  • La beauté des collines himalayennes couvertes de belles forêts.