Boukhara et Samarkand, les perles de l’Ouzbékistan

Au centre de l’Ouzbékistan, Boukhara et Samarkand dévoilent leurs plus beaux trésors aux voyageurs. La plupart de nos itinéraires sont construits autour de ces deux cités légendaires.

Boukhara était le plus grand centre culturel d’Asie centrale du IXème au XVIème siècles, et capitale de la région du XVIème siècle à 1920. Avec ses 360 mosquées et 120 madrasas, elle est considérée comme la ville sainte d’Asie centrale.

A ne pas manquer à Boukhara

La place royale Poi-Kalian avec ses mosaïques multicolores, le minaret Kalian (XIIème siècle), la mosquée Kalian (XIIème au XVIème siècle) et la madrasa Mir-I-Arab (XVIème siècle),

La mosquée Balo-Khaouz,

Les coupoles marchandes du XVIème siècle,

Tchor-Minor, un ensemble remarquable de quatre minarets, à l’extérieur de la ville,

Le palais des derniers rois de Boukhara sitorai mokhi khossa, “le lieu de rendez-vous de la Lune avec les étoiles”,

Le parc de Samanide : cet espace verdoyant comporte le plus ancien monument de la ville, de style zoroastrien, qui date du IXème siècle.

A ne pas manquer à Samarkand

La place royale Reghistan, le cœur de la ville,

La majestueuse mosquée Bibi Khanum est la plus grande mosquée de son temps. Elle a été construite par l’empereur Tamerlan pour sa femme préférée,

Le bazar oriental avec ses immenses étals de piments, d’épices, de fruits, de légumes et de tissus,

L’observatoire d’Oulug Beg, le premier observatoire en Orient. Un immense sextant permettait d’observer le Soleil et la Lune,

La nécropole de Chakhi-Zinda, ensemble de mausolées datant des XIème au XVème siècles, témoignage poignant de l’architecture médiévale.