Air Caraïbes ouvre Cuba

Quand Monde Authentique a lancé son offre de voyage sur mesure à Cuba (c’était au printemps 2014, c’est-à-dire il y a un siècle), le choix de la meilleure compagnie aérienne pour aller à Cuba était assez simple.

Quand Monde Authentique a lancé son offre de voyage sur mesure à Cuba (c’était au printemps 2014, c’est-à-dire il y a un siècle), le choix de la meilleure compagnie aérienne pour aller à Cuba était assez simple : c’était

  • soit Air France (vol quotidien direct Paris/La Havane, à prix élevés),
  • soit Cubana de Avacion (2 vols par semaine en hiver, un seul en été, en Ilyushin 96 d’un autre siècle et sans cesse en retard… certes pas cher, mais hasardeux…),
  • soit une compagnie espagnole (Iberia ou Air Europa) qui volent toutes les deux chaque jour vers La Havane depuis Madrid)

  • Nous avons déjà évoqué ce sujet ici : nous observons depuis 2014 un véritable engouement pour Cuba de la part des voyageurs de toute l’Europe. La fréquentation de Cuba a bondit de 20% par an, et dès le lancement de la destination chez Monde Authentique, Cuba est devenue la destination « n°2 » de l’agence, jusqu’à talonner la destination leader historique de Monde Authentique, la Tanzanie.

    Yann, qui a lancé la destination Cuba chez Monde Authentique, puis Muriel, Stéphane et Isabelle, ont tous été confrontés à la pénurie de vols entre Paris et Cuba à un rapport qualité/prix acceptable.

    Certes, Air France a augmenté ses fréquences : la compagnie française propose désormais 11 vols par semaine entre Paris et La Havane. A certaines périodes, Air France offre le vol vers Paris aux clients-voyageurs de Province. Un Marseille/Paris/La Havane est donc proposé au même prix qu’un vol Paris/La Havane.
    C’est qu’Air France a compris la concurrence d’Iberia sur cet axe : la compagnie espagnole propose des vols directs de 10 villes de Province vers Madrid et des correspondances faciles pour la Havane. Pour un Toulousain ou un Marseillais, voler vers La Havane en changeant d’avion à Paris ou à Madrid, c’est pareil ! En plus, rivalité Paris/Province oblige (je suis bien placé pour en parler…), éviter le hub de Charles de Gaulle est souvent une demande de nos clients-voyageurs de Province (sans doute parce qu’ils n’ont jamais transité par Madrid…).

    Las Terassas

    La vraie révolution de la desserte aérienne entre la France et Cuba est arrivée.

    En décembre dernier, Air Caraïbes, compagnie française, leader dans la desserte des Antilles au départ de Paris (mais qui vole aussi vers la Guyane, Haïti et la République dominicaine) a lancé 2 vols par semaine entre Paris et Cuba : le vendredi, un vol direct Paris / La Havane / Paris et le mardi, un vol dit «triangulaire» Paris / Santiago de Cuba / La Havane / Paris.

    L’annonce de ce vol est arrivée tardivement (fin août) et (pour remplir ce vol) Air Caraïbes a accordé à certaines agences spécialistes de Cuba des tarifs très attractifs. Air France s’est battue et a consenti à baisser ses prix, ce qui (au final) est bon pour le client-voyageur qui a maintenant le choix.
    Alors, Air France ou Air Caraïbes ?

    Si vous habitez dans la moitié sud de la France, avantage à Air France qui offre le vol entre la Province et Paris CDG. Vous aurez de plus un choix illimité en matière de programmes de voyage puisqu’Air France offre des vols Paris/La Havane tous les jours.
    Pour les Parisiens, avantage à Air Caraïbes ! Les jours de rotation ont été choisis pour permettre de passer 11, 12 ou 15 jours à Cuba (selon moi, la durée idéale pour un voyage itinérant).

    Ceux qui partent le mardi peuvent commencer leur exploration de Cuba par l’Oriente, en arrivant à Santiago de Cuba, à l’Est du pays. De là, ils peuvent découvrir des villes coloniales préservées, des villages colorés et faire des pauses « nature » pour randonner, par exemple, et se rapprocher petit à petit de La Havane, où ils laisseront leur voiture. Il est aussi possible de « faire une boucle » en une semaine autour de Santiago, de rendre la voiture à Santiago et de s’envoler le mardi suivant sur Air Caraïbes de Santiago à La Havane (le vol est gratuit…) avant de découvrir la capitale cubaine et de rentrer à Paris.

    Air Caraïbes n’oublie pas pour autant les Provinciaux : en collaboration avec la SNCF, la compagnie propose une formule « train+avion ». Si la gare la plus proche de chez vous propose des trains vers Massy-TGV, n’hésitez pas ! Vous prenez votre train comme si vous alliez en week-end pas loin, vous descendez à Massy-TGV où une navette aux couleurs d’Air Caraïbes vous attend pour aller jusqu’à Orly en 15 minutes environ ! (et c’est gratuit…). Contactez Isabelle, Muriel et Stéphane, nos créateurs de voyages spécialistes de Cuba : ils dénicheront les meilleurs horaires !

    J’ai eu la chance d’être invité au vol inaugural Paris / La Havane d’Air Caraïbes le 9 décembre dernier. Nous étions un petit groupe de 40 ou 50 personnes, tour-opérateurs spécialistes de Cuba, journalistes, bloggeurs et cadres de la compagnie.

    Groupe Cubain a l aeroport


    Danse cubaine a l aeroport

    Le voyage vers Cuba a commencé dès l’arrivée à l’aéroport puisqu’un petit groupe de musiciens et danseurs cubains a passé la matinée à l’aéroport pour donner un avant-goût de Cuba… Les passagers du vol (qui ne savaient pas qu’ils étaient sur le vol inaugural) n’en croyaient pas leurs yeux…
    A peine montés dans l’avion, grands sourires d‘un équipage métissé (même si les hôtesses et stewards étaient un peu stressés par la présence à bord de l’actionnaire de la compagnie et du président du directoire), et le traditionnel verre de ti’punch au décollage a été transformé pour l’occasion en verre de mojito.

    Mojito vamos a Cuba

    Les appareils (Airbus 330) d’Air Caraïbes sont configurés en 3 classes : Soleil, Caraïbes et Madras.

    La classe économique d’Air Caraïbes s’appelle la classe Soleil et c’est déjà une promesse ! Les sièges ont un espacement de 79 à 81 cm, l’écran n’est pas bien grand, mais les repas sont savoureux et accompagnés de vins de bonne facture.

    La classe dans laquelle j’ai voyagé est la classe Caraïbes, une classe économique supérieure de seulement 30 sièges, inclinables à 125° qui jouissent d’un espacement de 91,5 cm. A Orly comme à La Havane, les passagers de la classe Caraïbes ont un comptoir d’enregistrement dédié, un accès coupe-file à la police (à Orly seulement) et un excellent service de repas. L’écran de 9 pouces donne l’accès à 30 films récents et les hôtesses distribuent des tablettes qui permettent d’avoir accès à de nombreux journaux et magazines (belle économie de papier…). Les passagers qui choisissent cette classe bénéficient certainement du meilleur rapport qualité/prix sur l’axe Paris/Cuba. Un billet en classe Caraïbes est proposé parfois à seulement 200 € de plus que la classe éco par sens. Il est possible d’effectuer un trajet en Soleil et l’autre en Caraïbes. Consultez nos créateurs de voyages spécialistes de Cuba si vous souhaitez une cotation précise !

    Enfin, la classe affaires (Madras chez Air Caraïbes) propose un excellent niveau de confort avec des sièges inclinés à 160° et un espace entre les rangées de 147,5 cm ! En s’y prenant longtemps à l’avance, il est possible de trouver des vols Paris/Cuba en classe affaires pour moins de 2000€, ce qui permet de goûter au luxe dès la montée dans l’avion pour un prix très raisonnable. Là aussi, nos créateurs de voyages sur mesure à Cuba vous sauront vous trouver les dates aux meilleurs prix !

    Jardin d orchidees

    Lors de ce week-end express à La Havane, j’ai eu le grand plaisir de goûter à nouveau à bien des plaisirs de Cuba : les petites rues pavées, la musique de Cuba (omniprésente), les danses qui vont avec… les sourires des Cubains, le mojito et les cigares (avec plus ou moins de modération).
    La Havane n’a pas vraiment changé depuis le long voyage à Cuba que j’avais effectué en 2001. Bien sûr, il y a davantage de restaurants, de bars, de lieux « branchés » ; les Cubains ont pratiquement tous un portable…

    Vieille americaine a Cuba

    Bien entendu, Isabelle ou Stéphane qui font des allers-retours entre la France et Cuba depuis 20 ans et connaissent le pays en profondeur, notent bien plus de changements dans le quotidien de Cuba, mais je doute qu’ils soient vraiment perceptibles par les voyageurs qui ne seraient allés à Cuba qu’une fois il y a 10 ou 20 ans.

    En tous cas, ma courte escapade à Cuba m’a donné l’envie d’y retourner pour un plus long voyage… Et vous, vous (re)partez quand à Cuba ?

    Photo Fred a Cuba