Manila découvre le Cambodge

Après la Malaisie, les Philippines, Singapour, Hong-Kong, Bali, la Thaïlande et le Laos, Manila part à la découverte de nouveaux coins d’Asie qu’elle n’a pas encore explorés. Comme nos clients nous demandent régulièrement des combinés entre plusieurs pays asiatiques et que le Cambodge est l’un des incontournables de la région, Clothilde, Fred et Frédéric ont concocté à Manila un petit programme cambodgien plein de saveurs…

Mercredi : Après une dizaine de jours passés au Laos, je laisse ma famille à Vientiane pour partir à la découverte du Cambodge. Mes collègues m’ont conseillé de commencer ma visite par Phnom Penh, puis je remonterai ensuite progressivement vers les célèbres temples d’Angkor, en passant par Battambang, au cœur de la campagne cambodgienne. 

Pour Clothilde, le passage par la capitale et plus particulièrement la visite du Musée du génocide Tuol Sleng est incontournable pour comprendre l’histoire de ce pays, sorti de guerre il y a si peu de temps. A mon arrivée à Phnom Penh, accueillie par mon guide, je file donc directement au Musée. 

A l’origine, le bâtiment était un lycée, avant d’être transformé en centre de détention par les forces de Pol Pot en 1975. L’atmosphère y est très pesante. Il m’est presque insupportable de parcourir les différentes salles, certaines étant minuscules (il est possible de s’y tenir assis ou debout mais impossible de s’y allonger) et plongées dans une quasi-obscurité ; d’apercevoir certains instruments de torture mais surtout de voir les milliers de portraits des femmes, hommes et enfants qui ont trouvé la mort dans ces lieux. Les larmes me montent aux yeux face à tant de souffrance… Mes collègues ont raison, cette visite est indispensable. 

Je retrouve mon équipe locale pour le dîner. Pour le plus grand plaisir de mon estomac, Kim Nou (le responsable de l’agence) me fait découvrir les meilleures spécialités locales : l’amok (poulet ou poisson parfumé à souhait et cuisiné dans du lait de coco), le tramb aing (aubergines marinées, viande de porc hachée, carottes râpées et coriandre), les brochettes de bœuf marinées avec des épices… Il me propose même de goûter aux fameuses mygales frites, mais bizarrement, je décline son offre ! Repue, je rentre à mon hôtel pour une douce nuit.

Jeudi : Réveil sous le soleil ! Arrivée la veille de nuit à mon hôtel, le Mystères et Mékong, je n’avais pas remarqué la beauté de l’endroit. La végétation des jardins est dense et très bien entretenue, des statues de Bouddha sont parsemées ici et là, le lieu est vraiment agréable. 

DSC06603_m

Je prends mon petit déjeuner devant la piscine (Fred m’avait conseillé de prendre un répulsif mais  bien entendu, je ne l’ai pas écouté, ce que je regrette amèrement car les moustiques sont particulièrement voraces). J’enchaîne ensuite plusieurs inspections d’hôtels. J’ai mon après-midi libre et j’en profite pour me balader dans la ville. Le soir je retrouve Maryline, notre ancienne commerciale Singapore Airlines, qui a tout quitté à Paris pour intégrer une ONG à Phnom Penh ! Elle m’emmène dans un de ses restaurants préférés, le Khmer Surin, une jolie adresse sans prétention en plein cœur d’un quartier animé, qui propose de délicieux plats cambodgiens avec à l’étage des tables basses et des coussins au sol. Maryline me raconte toutes ses aventures, elle a des étoiles plein les yeux et ne semble pas près de vouloir rentrer à Paris ! 

Vendredi : Ce matin, route pour la campagne cambodgienne en direction de Battambang. Je rencontre Bophany, ma guide pour les trois prochains jours. Nous nous arrêtons en chemin pour découvrir le village de potiers traditionnels de Kompong Chhnang et rencontrer un producteur de sucre de palme. Monsieur Kim me demande si je suis mariée, car il aimerait bien caser son fils… un classique en Asie, les gens veulent toujours me marier ! 

A défaut d’accepter sa proposition, je m’aventure à grimper sur le tronc d’un palmier pour chercher les fameuses graines. Mission impossible, j’arrive à peine à faire deux mètres tandis que le monsieur atteint le sommet en un rien de temps ! Il me fait goûter ses différentes productions : du sucre, des bonbons, de la confiture et même de l’alcool. Nous poursuivons la route jusqu’à Battambang, où je m’installe rapidement dans un charmant petit hôtel, le Bambu, avant de commencer ma découverte de la ville en tuk-tuk : plusieurs arrêts obligatoires dont la Maison du Gouverneur qui abrite la mairie, le Musée Provincial, le marché et la vieille ville coloniale.

Samedi : Après un copieux petit déjeuner, Bophany et moi partons pour une virée à vélo d’une douzaine de kilomètres pour observer les maisons traditionnelles khmères et les différentes activités des villageois : fabrication artisanale de nouilles de riz, galettes de riz, chips de bananes… un travail méticuleux qui exige une patience inouïe ! Je visite ensuite deux belles adresses d’hôtels de charme, la Villa en pleine ville et le Cabaret Vert un peu plus excentré mais dans un joli cadre verdoyant.  Après le déjeuner, nous continuons en voiture en longeant la rivière Sangker en direction du temple de Vat Ek Phnom, datant du 11ème siècle et construit par le roi Suryavarman (plus connu sous le nom de « roi usurpateur »). La visite se poursuit par un arrêt particulièrement odorant, le marché local de Psar Prahoc, où l’on fabrique la pâte de poisson fermenté dont les Asiatiques raffolent. Nous embarquons ensuite à bord du « bamboo train », une plateforme de bambou pouvant aller jusqu’à 20km/h et empruntant les voies ferrées des environs de Battambang : une balade peu confortable et bruyante, mais unique en son genre. Pour notre dernier soir ensemble, Bophany m’entraîne dans une soirée typiquement cambodgienne avec musique locale et karaoké. Même si je ne suis habituellement pas fan de ce genre de soirée, j’ai bien ri de voir tous ces Cambodgiens se lâcher au micro ! 

Dimanche : Ce matin, départ très tôt pour Siem Reap en passant par Sisophon pour visiter un village spécialisé dans la sculpture sur marbre et une ferme où l’on fabrique de la soie. Nous poursuivons vers le village flottant de Mechrey, situé à une douzaine de km de Siem Reap. La balade en bateau sur le Tonlé Sap (le grand lac du Cambodge) est magique : le temps semble s’être arrêté… Je multiplie les clichés des maisons posées sur l’eau ainsi que des habitants, les images sont sublimes ! Bophany me laisse à mon hôtel la Maison d’Angkor à Siem Reap, nous échangeons nos adresses mail et facebook pour garder le contact. Je me repose ensuite dans ma chambre, car demain m’attend une nouvelle étape : je vais découvrir les fameux temples d’Angkor !

Lundi : Départ très matinal pour la visite du temple de Ta Prohm, célèbre temple mêlant des racines de fromagers à la pierre. A mon arrivée, il y a peu de touristes, l’ambiance est particulière et la lumière magnifique : je sors mon appareil photo et ne peux m’empêcher d’enchaîner les prises de vues. La nature a pris le dessus sur le travail de l’homme, l’endroit est superbe ! Je sors de cette visite tout émue et poursuis par la découverte du célèbre temple d’Angkor Wat. Là, évidemment, les touristes sont plus nombreux… Petite pause déjeuner pour reprendre quelques forces avant d’enchaîner par la visite de la Porte Sud d’Angkor Thom avec ses immenses statues dépeignant le « barattage de l’océan de lait » ; le temple de Bayon (un de mes préférés avec le Ta Prohm) unique avec ses  54 tours décorées par plus de 200 visages au sourire énigmatique d’Avalokitésvara ; le Palais Royal, le Phimeanakas, la Terrasse aux Eléphants, la Terrasse du Roi Lépreux et le temple montagne de Baphuon (ouvert officiellement au public le 3 juillet 2011 après une longue restauration par l’Ecole Française d’Extrême Orient). Après cette journée riche en temples, je rentre me détendre à l’hôtel. 

Mardi : Aujourd’hui, ma journée sera consacrée à la visite d’une dizaine d’hôtels de la région, de confort et de styles différents : adresses de charme pour les couples, adresses pour les familles, hôtels de luxe comme l’hôtel de la Paix ou la Résidence Angkor – bref, toute une variété d’hébergements qui me permettra d’adapter mes offres en fonction des goûts de mes clients. Le soir, pour me détendre un peu, je me balade dans le centre de Siem Reap et rencontre d’autres voyageurs, avec qui nous passerons la soirée à discuter de tout ce que nous avons pu découvrir au cours de notre voyage au Cambodge.

Mercredi : C’est déjà mon dernier jour au Cambodge ; la semaine est passée à une vitesse incroyable… En cette dernière matinée, je me lève très tôt pour la visite du temple Banteay Srey, qui est plus éloigné que les autres. Le chemin en vaut la peine, la couleur ocre du temple prend toute sa splendeur avec le contraste du ciel gris / blanc. A nouveau j’enchaîne les photos : ma carte mémoire est quasiment pleine, il faut dire que j’ai pris plus de 700 photos en une semaine… J’aurai le temps de faire le tri à bord de mon vol à destination de Bangkok, prochaine étape de mon voyage. En trois semaines, j’aurai donc parcouru une partie du Laos (mon pays d’origine), du Cambodge et de la Thaïlande… à se demander si je vais rentrer en France un jour !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>