La Tanzanie express

Un « petit  safari » express ? Après avoir testé pour vous tout ce qu’il ne faut pas faire, Fred a encore plus d’arguments pour vous expliquer en détail comment réussir votre safari

En décembre 2012,  me voici de retour dans le nord de la Tanzanie, sur invitation d’un prestataire. Au programme de ces quatre jours très denses : visiter des lodges et des camps de tentes, évaluer la qualité de l’organisation du prestataire en question, et surtout améliorer encore ma connaissance de cette destination si chère à mon cœur. 
 

DSCF8380_m

  
Sur le papier, le programme prévoyait de courir en quatre jours d’Arusha au Tarangire puis revenir vers Karatu, s’arrêter quelques heures au cratère du Ngorongoro, filer vers le lac N’Dutu, traverser la vallée de Seronera, rouler dans le « Western corridor », remonter vers le Lac Natron, et enfin rentrer à Arusha… 
 
Normalement, il faut 7 à 8 jours à nos clients pour visiter tous ces parcs. Mais là, il ne s’agissait pas d’un voyage « normal ». J’étais là pour travailler et voir un maximum de choses, ce qui allait me permettre de vous conseiller mieux encore : que faire, où aller, mais aussi que vaut-il mieux éviter…
 
Après un long trajet en avion dans des conditions plus ou moins confortables, ainsi qu’un ou plusieurs transits aéroportuaires, le premier écueil d’un voyage en Tanzanie serait de commencer la première journée par un programme chargé. 
 
Une agence omet de vous parler de la route entre l’aéroport et Arusha ? Pourtant il faudra bien une heure de route pour rejoindre Arusha, et ce, sans même prendre en compte la circulation chaotique de la ville et l’emplacement de votre lodge… Certains préfèrent même ne pas s’y arrêter du tout et rejoindre directement Karatu ou le Tarangire.
 
Autant vous dire que selon l’heure d’arrivée de votre vol, vous pourriez devoir faire cette route de nuit, ce qui en Tanzanie n’est vraiment pas une bonne idée. De plus, avant un voyage parfois éprouvant physiquement,  ce premier jour d’acclimatation et de repos vous sera salutaire…  Alors, soyez attentif à l’heure d’arrivée de votre vol et ne négligez pas cette première nuit. 
 
L’un des critères d’un voyage itinérant réussi est la distance entre chacune des étapes du programme. Attrait majeur de la Tanzanie, les nombreux parcs nationaux et réserves animalières, ainsi que leurs immenses territoires sauvages, impliquent nécessairement des temps de route parfois longs et sur des pistes cahoteuses. 
 
Même les amateurs de paysages grandioses trouveront le temps long pendant les 4 heures de piste entre le lac Manyara et le centre du Serengeti. Que dire des 7 heures de route entre la vallée de Seronera et le lac Natron ? Pour s’épargner quelques désagréments (monotonie, dos en compote, pneus crevés, risque d’accident), les trajets trop longs sont à éviter. 
 
Envisagez  toutes les alternatives possibles : soyez vigilants, posez les bonnes questions à votre agent de voyages et rappelez-vous qu’en Tanzanie, on évalue les distances en temps de route plutôt qu’en kilomètres !
 

20121217_131839-001_m

 
Une autre possibilité de perdre beaucoup de temps et d’énergie au cours de votre voyage tient à la situation géographique de votre hébergement. Là encore, la question du temps de trajet (entre votre lodge ou camp et les zones de safari) est cruciale. Selon les saisons, certaines régions seront plus ou moins intéressantes, alors que d’autres bénéficient d’une faune résidente que l’on peut observer toute l’année. 
 
Certains hébergements méritent bien que l’on fasse un peu de route pour s’y rendre. Sachez toutefois que le tarif sera plus attractif lors des saisons où les animaux sont rares : il y a toujours une explication derrière un prix… 
 
Les prix les plus attractifs seront d’ailleurs proposés pour des hébergements situés en dehors des parcs, et là encore il y a une bonne raison : en plus du temps de route pour rejoindre une zone de safari, il faudra passer à chaque fois les portes d’accès aux parcs et attendre que votre chauffeur accomplisse les formalités administratives d’usage.
 
C’est vrai, le coût d’un hébergement est plus élevé dans un parc, mais que de temps gagné ! Sans oublier qu’entendre le rugissement des lions la nuit ou voir des zèbres brouter en sortant de sa tente le matin, c’est aussi ce qui rendra votre safari inoubliable…
 
L’une des étapes de mon voyage prévoyait une nuit dans un hébergement situé loin des zones d’intérêt. Je suis heureux d’avoir pu visiter ce magnifique lodge,  d’y avoir dormi, et saurai vanter ses mérites – notamment sa vue spectaculaire sur le Serengeti. Mais après avoir expérimenté le temps de route nécessaire pour s’y rendre, j’en ai conclu que passer la nuit en décembre dans cet hébergement ne présente absolument aucun  intérêt pour qui veut observer la faune !    
 

20121216_183130_m

  
Mes visites d’hôtels m’auront également permis de constater à nouveau que la taille des hébergements et leur capacité d’accueil ont une incidence directe sur leur ambiance. C’est pourquoi Monde Authentique privilégie systématiquement les camps et lodges de 20 chambres au maximum. 
 
Un hébergement de 30 à 40 chambres (voire davantage) implique de pouvoir accueillir tout ce monde dans les espaces communs, notamment le restaurant. Il n’est pas rare d’y voir des groupes, bruyants par nature. Je pense notamment à un hébergement du Ngorongoro, célèbre pour la vue qu’il offre sur l’intérieur du cratère, mais dont les installations classiques et la taille du restaurant n’offrent pas la convivialité et l’intimité que l’on attend d’un séjour au cœur de l’Afrique sauvage. 
  
Ce voyage professionnel restera toutefois un bon souvenir à titre personnel. En outre, je reviens avec de superbes photos et des souvenirs très marquants : quel plaisir de revoir la grande migration (cette fois dans la région de N’Dutu), d’avoir assisté à la naissance d’un zèbre et à ses efforts pour se tenir debout avant de devenir une proie trop facile ! Et que dire de ces deux guépards en chasse fendant les troupeaux sur leur passage dans un ouragan de poussière ? 
 
 
Comme Laure, Clothilde et Frédéric, je suis décidément un vrai fan de la Tanzanie. Nous aimons tellement cette destination que nous voulons faire partager notre passion. Alors, en aucun cas, nous ne vous proposerons un programme de safari sans nous poser les questions nécessaires à la réussite de votre voyage. Pour les hébergements, quelle taille, quelle situation et quel style (lodges ou camps de toile) ? Quel itinéraire, en fonction notamment des migrations saisonnières ? Les voyageurs ne vont-ils pas devoir parcourir trop de kilomètres ? Cette expérience est-elle accessible aux enfants ?
 
Pour découvrir les incontournables et les insolites de la Tanzanie, c’est par là, http://www.monde-authentique.com/Tanzanie-et-Zanzibar 
 
Pour découvrir les incontournables et les insolites de la Tanzanie, c’est par là.
Pour relire les impressions de Fred lors de son premier voyage dans le nord tanzanien, c’est ici.
Pour voir nos plus belles photos de safaris, c’est ici.