Souvenir du Machu Picchu

machu picchu (3)

Lorsqu’on me demande quel est mon meilleur souvenir de voyages, j’hésite un instant, mais je n’ai pas besoin d’y réfléchir très longtemps car il y en a un tout particulièrement qui me donne encore des frissons, rien que d’y penser…

Pourtant, j’ai gardé de nombreux souvenirs inoubliables de mes voyages, je pourrais par exemple vous parler du somptueux lever de soleil sur Ayers Rock (Uluru en aborigène) au milieu du désert australien, de la balade en calèche dans Central Park, en plein Manhattan, de la traversée en bateau sur l’Amazone pendant 3 jours ou de ma première plongée avec bouteille à Bali : je pourrais passer des heures à vous raconter tous les détails qui m’ont marqué lors de ces périples ! Des anecdotes plus ou moins drôles, des rencontres plus ou moins marquantes… tout ça fait partie du plaisir de voyager !

Mais de tous ces souvenirs qui me restent en mémoire, il y en a un qui reste tout particulièrement saisissant et qui réussit encore à m’émouvoir et à me transporter là bas : c’est le moment magique où après une matinée à gravir des marches interminables, je suis arrivée à destination et que j’ai enfin pu apercevoir la vue inoubliable sur l’ancienne cité inca de Machu Picchu… Cette ville sacrée, oubliée pendant des siècles, s’offrait à moi, et j’ai voulu observer un moment de silence pour apprécier cette émotion qui me parcourait, me faisant monter les larmes aux yeux et me remplissant de frissons… Tout le monde s’accorde à dire que cette cité, érigée dans la Vallée Sacrée, est entourée de mystères… et c’est vrai qu’il y avait véritablement quelque chose de mystique qui émanait de ses ruines, accentué par la légère brume qui auréolait les montagnes alentours. Cette vue est restée gravée dans ma mémoire ! Je ne saurai expliquer pourquoi cet endroit m’a procuré autant de sensations qui sont par ailleurs très difficiles à décrire… Il faut dire que la civilisation inca m’a toujours fascinée depuis les Merveilleuses Cités d’Or qui ont bercé mon enfance en passant par une prof d’espagnol au collège passionnée de l’époque précolombienne, jusqu’aux cours de civilisation latino-américaine à l’université. Je n’ai donc pas eu de mal à m’imprégner de ce lieu unique en empruntant les anciennes ruelles, en admirant la multitude de temples dont l’impressionnant temple du Soleil ou en escaladant Huayna Picchu (la montagne jeune par opposition à Machu Picchu, la vieille montagne) d’où la vue sur la citadelle est tout simplement incroyable…

Comme vous aurez pu le comprendre, je suis véritablement tombée amoureuse de l’endroit… dur d’y arriver (surtout quand on emprunte la fameuse Route des Incas) et dur d’en repartir … alors je ne peux que conseiller à tous les amoureux de civilisations perdues de se lancer dans cette aventure inoubliable, vous en ressortirez bouleversé !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>